A63bcc56e50e32867ca2f9b4bc3bf824b4542fb2
Aa17e41d890941c59135fb8b099b07ad704618c2
825f5b4589b9f3cefe821967b4719fcaf811f05c
Dea02efaf8f6b930c4edc7d14649eaf4f0473bd0
Fermer
cinéma

Le Skylab

Ade32ad060dda6d31f5a1bf8ccb28edab0851001

Au gré d'un voyage en train, Albertine se souvient d'un autre pour un week-end familial en Bretagne 30 ans plus tôt. 6 heures de train entre St Malo et Paris pour une réunion familiale avec ses rituels (long repas, discussions des adultes, jeux des enfants, virée sur la plage...) et ses instants inattendus. Un moment qui marque d'autant plus Albertine que ces jours-ci, la station spatiale Skylab doit retomber sur Terre, et peut-être en Bretagne...

Film puzzle ne revendiquant rien d'autre qu'une chronique familiale de la fin des années 70, Le Skylab tient plutôt bien ses promesses, reconstituant avec ce qu'il faut de réalisme et de fantasme uné époque autant qu'un moment. Quand les enfants jouent en commettant quelques bêtises, leurs parents refont le monde à grands coups de verres qui tintent, de discussions politiques et sociétales (l'heure est à l'union de la gauche et la libération de la femme est passée par là). Les premiers paraissent finalement plus raisonnables. Casting patchwork, tranches de vies que la caméra saisit, croisements des regards adultes et enfantins sur un même moment, Julie Delpy, réalisatrice, capte plutôt bien une série de séquences auxquelles il manque toutefois un peu de liant mais l'énergie et la justesse de sa chronique emportent malgré tout l'adhésion. Au casting, l'actrice-réalisatrice emmène sa petite famille de cinéma dans une aventure forcément singulière mais juste, chacun incarnant dans son registre la pièce d'une plus vaste mosaïque d'images, d'émotions et de sentiments.

Publié le 04/10/2011 Auteur : Guillaume B.


Mots clés : cinéma