B831930fe606200c41716e4a52d394e55556cd16
95409483ed0edc7d6858877ff3bd88e0fb4dd054
Adeec25831ac96f35f65c1dce7b401365b1c9316
Fd25ff1338128437fc3c95fd7b73640dd1655742
Fermer
cinéma

L'enquête

Ce4d24fd958f5caedaa68c1d2aa109d9ea5d2a9d

Denis Robert au fil d'une enquête, découvre l'existence d'une société bancaire servant à camoufler de nombreux transferts de capitaux plus ou moins occultes. C'est l'éclatement de l'affaire Clearstream. Parce qu'il met le doigt sur un système qui révèle au grand jour de nombreux trafics, le journaliste est vite la cible de (très) nombreuses pressions. Avec le juge Renaud Van Ruymbeke qui travaille à dénoncer la corruption au sein de la république, il met au jour un vaste réseau d'influences, de corruption et de trafics. Mais les pressions se font de plus en plus fortes...

Denis Robert en a bavé. Poursuivant une quête de vérité qu'il commence par hasard lorsque le nom de Clearstream surgit au détour d'une conversation. Obsédé par la volonté de dénoncer une « affaire des affaires », Robert finir par jeter l'éponge, épuisé par les pressions permanentes et l'engagement que demande son combat. Ce que le film de Vincent Garenq réussit sans doute de mieux, c'est à rendre parfaitement clairs les tenants et les aboutissants d'une affaire tentaculaire qui a secoué la république et ses édiles. Réel scandale en ce qu'il révèle un système de fraude et de corruption à très grande échelle, l'affaire n'a cependant laissé que peu de traces. Gilles Lellouche campe avec sérieux un Denis Robert habité par sa quête que Vincent Garenq conduit avec un réel sens du rythme. Le cinéaste, appuyé par Denis Robert lui-même, rend parfaitement clair un périple qui a fait couler beaucoup d'encre et mis le journaliste à genoux. A ce titre, L'enquête se hisse à la hauteur des grands films politiques essentiel parce que pertinent et construit sur des faits plus que sur des émotions. Comme Présumé coupable qui décryptait l'affaire d'Outreau, l'Enquête un beau plaidoyer autant qu'une œuvre de mémoire forte.

Publié le 11/02/2015 Auteur : Guillaume B.


Mots clés : cinéma