4be27a60cb76563f276e5382217deb426ced0dbb
54bd405890a7d59fc52e192f55a7b7ba415b5ea7
1ad4c39deedad8f344cb508c98dff2ddb8363154
955abfdc13e516659ce606a01b9dce2798be02db
Fermer
cinéma

De l'autre côté du lit

Fe76816acd0c342d2ba4af1137d7e05becf17129

Hugo et Ariane ont tout pour eux : deux beaux enfants, une grande maison (certes encore en partie en chantier), des métiers qui leur plaisent (vendeuse de bijoux à domicile et dirigeant dans une entreprise de location de matériel de chantier) et dix ans d'un mariage sans véritables surprises qui, sans qu'ils osent vraiment se l'avouer, finit par les ennuyer. Un beau soir, Ariane propose à Hugo d'échanger leurs vies, histoire de relancer leur couple et de pimenter leur quotidien. Hugo devient donc représentant en joaillerie et Ariane, chef d'entreprise.

A priori, rien que de très banal dans cette énième comédie qui voit hommes et femmes se renvoyer la balle dans un concours d'alignement de clichés (les femmes repassent, les hommes travaillent comme des fous), sauf que Pascal Pouzadoux y met son petit grain de sel. D'abord, pour son casting, elle réunit deux comédiens a priori très différents. Ce couple surprise, plutôt efficace, se confronte ensuite aux rebondissements attendus d'une découverte, de divisions et d'un final prévisible. Malgré le manque d'originalité de l'ensemble, La cinéaste insuffle à son deuxième film un dynamisme de tous les instants, ne laissant que rarement retomber une énergie bienvenue, de dialogues enlevés en situations gaguesques. Tout ce petit monde se démène pourtant dans un périmètre plutôt restreint, celui d'un passage en revue attendu de règlements de comptes gentillets entre hommes et femmes, bien que porté par un bel élan (notamment grâce à des comédiens plutôt inattendus), l'ensemble ne laissera sans doute pas de souvenir impérissable même s'il remplira agréablement une soirée calme de début d'année.

Publié le 06/01/2009 Auteur : Guillaume B.


Mots clés : cinéma