2f05d279b6e8cac015d1cd0423c315aed6955d97
F8a2bbf6187b4911d9a16bd4c8415829758c5d29
Fermer
danse

Ma part d'ombre

Ma part d'ombre (2023)
Sofiane Chalal raconte son rapport ambigu au corps « hors normes » : source de discrimination dans la vie ordinaire, et objet d’admiration sur scène. Pour affronter les préjugés et ébranler les canons de la danse contemporaine, il nous offre un véritable poème en mouvement, piochant dans les univers du cinéma, du mime, du hip‑hop et du stand-up.

Être gros et danser. Le corps hors normes de Sofiane Chalal défie les codes de la danse et les lois de la physique.
« On me rencontre deux fois, comme si mon corps prenait toute la place, même la mienne. » Cette dualité presque schizophrène entre sa vie sur scène et sa vie à la ville est le sujet de ce premier spectacle en tant que chorégraphe et son premier solo, mêlant danse, cinéma et stand up, alternant la puissance du hip hop et la fragilité du mime. Il est question ici de sujets très personnels, donc universels : le corps comme allié et ennemi, et le paradoxe, parfois stimulant, parfois douloureux, entre ce que nous percevons de nous-mêmes et ce que voient les autres.
Sofiane Chalal est un magnifique danseur, aussi à l’aise dans les battles que dans les théâtres, à la fois lauréat de nombreux concours et interprète de Farid Berki, Brahim Bouchelaghem et Christophe Piret, auteur de courts métrages chorégraphiques.
En se mettant à nu, il nous offre une belle leçon de danse, mais surtout, une belle leçon de vie, de celui qui bouscule toutes les idées reçues et ne rentre dans aucune case !

Publié le 31/01/2023


Mots clés : danse Choregraphie