42182511f12d9e8075653992ec499e739ed7ec28
000cc78bf7a133dea3c3f2f3bc76184565e636a9
221611d3f3798c3adb6b4ec17b305cc0a5f3637a
03ddb8e86645fd314dd1e73eeb4334500b719279
Fermer
classique

Festival "Musiques au Château de l'Hermitage" - Dramma in musica

Festival "Musiques au Château de l'Hermitage" - Dramma in musica (2022)
Ensemble Il Groviglio - Aux origines de l'Opéra. L’invention du recitar cantando à Florence à la fin du XVIIe siècle a bouleversé l’approche et l’expression musicale des sentiments. L'interprète, désormais soliste, devient le porte-parole des affetti véhiculés par une parole poétique que la musique ne fait que prolonger.

Quand naît l’opéra, c’est le même principe monodique qui régit le madrigal musical, genre à l’origine poétique mais déjà accompagné de musique. D’une forme polyphonique le madrigal devient monodique, les instruments de la basse continue se substituant aux autres voix pour mieux renforcer le pouvoir pathétique de la parole. Monteverdi est sûrement l’un des protagonistes de cette évolution importante qui privilégie désormais, à partir du cinquième Livre (1605), le chant monodique de la Seconda Pratica et qui trouve sa sublimation dans son Orfeo, tout premier opéra de l'histoire.

 

La langueur du soupir amoureux ou du désespoir y trouvent ici une expression nouvelle, l'exigence clairement formulée de la basse continue constituant une sorte de dialogue avec la voix en forme de passerelle entre “la raison des sens”, pour reprendre les termes du compositeur. C’est donc ces deux formes musicales, le “recitar cantando” ainsi que le “stile concitato” qui donnent une sorte de synthèse des deux formes musicales qui régiront le “dramma per musica” : l’aria et le récitatif. 

 

Cette musique requérant maîtrise vocale et engagement scénique est endossée avec brio par le ténor Marco Angioloni et son ensemble Il Groviglio, composé de jeunes musiciens formés dans les meilleurs conservatoires d’Europe. Né en Italie où il est diplômé en hautbois, Marco Angioloni se forme au chant lyrique à Paris, puis intègre le Centre de Musique Baroque de Versailles (CMBV) où il se spécialise pendant deux ans dans le répertoire baroque puis se perfectionne dans le chant baroque avec Claire Lefilliâtre et Yetzabel Arias Fernandez. Depuis 2016 il se produit régulièrement avec son ensemble Il Groviglio dans le cadre de plusieurs festivals dont le Petit Festival de Bretagne, le Festival Marin Marais, le Festival de Musique Ancienne de Vanves, le Festival Baroque de Pontoise, le Festival de Musique Sacrée de Nyon (Suisse).

 

 

ENSEMBLE IL GROVIGLIO

Marco Angioloni  ténor et direction

 

Programme : ​ Musiques de Monteverdi, Kapsberger, Cesti, Belli, Caccini, Peri, Landi...

 

Ce programme fera l'objet d'un enregistrement discographie la semaine suivant ce concert. 

Publié le 13/06/2022


Mots clés : baroque musique festival