B831930fe606200c41716e4a52d394e55556cd16
95409483ed0edc7d6858877ff3bd88e0fb4dd054
Adeec25831ac96f35f65c1dce7b401365b1c9316
Fd25ff1338128437fc3c95fd7b73640dd1655742
Fermer
théâtre

Vivat : la saison des 30 ans !

613569a89b717022b4fbc586d6160b709d1cc09a
Situation sanitaire oblige, il n'y aura pas de grande journée festive pour marquer l'ouverture de saison, mais le projet de Stéphane Frimat n'en demeure pas moins de partager plus encore rencontres et découvertes artistiques le plus largement possible au fil d'une saison dense et multiple.

 

Cultivant une joyeuse hétérogénéité, le programme de l'automne transpire d'autant de curiosité que d'enthousiasme. Pucie par les complices des Sapharides ouvre le bal et donne le ton, jouant d'une chorégraphie renversante et maligne entre une pastèque et trois danseuses, pour revisiter les images de la femme et du féminin. Changement de registre avec Legrand enchanteur qui, au fil de la rencontre de la chanteuse Nathalie Dessay et du quartet de Pierre Boussaguet invite à redécouvrir les compositions de Michel Legrand (30 ans après la venue du compositeur à Armentières pour inaugurer le Vivat !). Dans La place, Les fous à réAction [associés] plonge à nouveau dans les mots d'Annick Ernaux pour mettre en scène la soif d'un père de se dégotter une place au soleil sous le regard de sa fille. Début novembre rendez-vous devant le Vivat autour de la Cie l'Ours à pied, de quatre musiciens et un coach de fitness pour Baraqué, bal musclé, joyeux, rock et participatif. Bâton du collectif Impatience joue avec le twirling bâton entre drame et légèreté, comédien-slameur-musicien, Ladji Diallo s'amuse à explorer un mythe dans J'kiffe Antigone. Fin novembre, la chorégraphe Julie Nioche, habituée de la maison, dans Vague intérieur vague fait danser ses interprètes sur tout ce qui nous traverse. Avant les vacances d'hiver, Nathalie Cornille avec Dormir, rêver peut-être ? tente de chorégraphier le sommeil. Puis Aude Denis plonge dans les mots de Luc Tartar pour évoquer l'adolescence, ses troubles et ses élans avec Roulez jeunesse ! Et ce ne sont que quelques spectacles parmi bien d'autres tant se veut dense cette saison anniversaire du Vivat. Stéphane Friomat y déploie un appétit transversal, qui traverse les formes, les âges, les disciplines et les façons de rencontrer le public. Presque idéal pour resserrer les liens avec le public en cette étrange période.

Publié le 10/09/2020 Auteur : Guillaume B.

 

Le Vivat, place Saint Vaast à Armentières

www.levivat.net

Pucie le 11 septembre

Legrand enchanteur les 26 et 27 septembre

La place du 29 septembre au 2 octobre

Baraqué le 3 octobre

Bâton le 3 octobre

J'kiffe Antigone le 15 octobre

Vague intérieur vague le 28 novembre

Dormir, rêver peut-être les 12 et 13 décembre

Roulez jeunesse le 14 décembre