B831930fe606200c41716e4a52d394e55556cd16
95409483ed0edc7d6858877ff3bd88e0fb4dd054
Adeec25831ac96f35f65c1dce7b401365b1c9316
Fd25ff1338128437fc3c95fd7b73640dd1655742
Fermer
jeunesse

Scènes et sports

F1a1d766abcc25243cd3183c40ad8b6b968b3c0c
Pour sa neuvième édition, à l'occasion de l'année olympique, le festival Youth is Great se consacre largement à la rencontre entre culture et sport dans les pas d'une programmation entre exigence et curiosité.

Résolument tournée vers la pratique sportive et ses enjeux, l'édition 2024 décline un beau mélange entre les cultures physique et artistique. Dans Starting-Block la dynamique collective de Ces Filles là trouve un bel espace d'expression pour, au fil d'un « match-spectacle », donner à voir des portraits de sportives qui n'ont pas hésité à secouer les carcans. Six comédiennes portent leur voix dans l'espace d'une salle de sport investie pour l'occasion, forcément percutant (5 avril à la salle Florence Arthaud). Autre ambiance dans la proposition concoctée au Grand Sud avec le festival le Grand Bain porté par le Gymnase : Via Injabulo combine l'art de Marco Da Silva Ferreira avec celui d'Amala Dianor et de la compagnie Via Katlehong Dance pour mélanger la danse urbaine et le breakdance (désormais discipline olympique) et la vitalité d'une performance jaillie des townships sud-africains (6 avril au Grand Sud).

Avec Lames, c'est une autre facette du sport que partage Kristel Largis-Diaz en dépeignant l'exigence et les pressions autour du parcours d'une patineuse prometteuse et pleine de rêves rattrapée par un corps qui change (11 et 12 avril). Quatre artistes, danseurs ou acteurs, racontent ensuite les figures qui ont nourri leur passion pour le sport dans une successions de soli qui mettent en miroir le public, l'artiste et l'idole dans les grands moments comme les petits (16 avril au complexe Micheline Ostermeyer). Incartade d'avec la thématique sportive, Le voleur d'animaux proposition poétique née au moment de la pandémie tourne dans les collèges pour déployer une forme graphique autour d'un cancre passionné par le monde animal (du 8 au 12 dans 4 collèges lillois). Final festif (et participatif!), Baraqué convie le public à un moment rock et fitness (baskets conseillées !) pour un bal sportif et familial rempli d'énergie et de bonnes ondes partagées, entre boum adolescente et gym collective. Un DJ set prolonge même la nuit pour les plus dynamiques (19 avril).

Une semaine plus tard, Christophe Moyer et les jeunes participants du labo de création du Grand Bleu confrontent avec Abdolescence (une émission qui « met de l'abdo là où il manque du sens ») l'image de l'adolescent flemmard à l'impératif de l'activité physique, tandis que les élèves des classes d'art dramatique du Conservatoire de Lille s'attachent à raconter ce qui fait famille au travers trois textes de Denis Lachaud. Attaché à rassembler autant qu'à parler à toutes les jeunesses, le Grand Bleu continue de creuser là un joli sillon de curiosité et de partage. Pour les jeunes, et ceux qui le sont restés.

Publié le 28/03/2024 Auteur : Guillaume B.

Youth is great #9 du 5 au 26 avril à Lille. legrandbleu.com