F9df0465f3d07e4b7862b8173dfa4927d3530347
B39517c67219a4c607c33bf3ffc32857be916ea1
Fermer
théâtre

Les Latitudes Contemporaines célèbrent le spectacle vivant (et ça fait du bien)

3745600845725ca79732d5cc4d509b9b62d2cdd7
Cette fois c'est la bonne. Après l'annulation de l'année dernière, l'équipe a tout fait pour maintenir l'édition 2021 du rendez-vous. Au menu de ces retrouvailles, une envie folle de continuer à embrasser les questionnements contemporaines et à bousculer les regards et les formes. Décollage début juin.

Depuis ses débuts, le festival créé par Maria-Carmela Mini et son complice François Frimat a fait sienne une curiosité revendiquée pour les propositions audacieuses, les spectacles engagés et les artistes interrogeant frontalement la marche du monde. Après la pause forcée de 2021, l'édition de cette année combine les envies de deux saisons pour rassembler des artistes animés par une envie commune de transmettre au fil de trois semaines d'une programmation qui en profite pour investir de nouveaux espaces pour aller rencontrer le public au plus près.

Un pied dans la création contemporaine émergente et un autre appuyé sur des fidélités assumées avec des compagnons de longue date, ces nouvelles Latitudes Contemporaines s'appuient sur trois axes : archives vivantes et gestes du présent (Ana Pi et son Tour du monde des danses urbaines en dix villes croise la relecture du Boléro par François Chaignaud et Dominique Brun ou Pol Pi qui dans Daté.e.s conjugue le souvenir de la danse dans les âges et les corps), turbulence des corps dissidents (Nina Santes et Hymen hymne, concert dansé et parlé qui relit la figure de la sorcière, i-clit de Mercedes Dassy sur le fil d'un féminisme entre libération et oppression, ou le singulier Consul et Meshie performance longue durée de Latifa Laâbissi et Antonia Baehr) et décentrer les regards sur le monde (Phia Ménard et Maison Mère, première partie de ses Contes Immoraux, Moving alternatives dans lequel Anne Collod et ses invités regardent la représentation de l'autre via des recréations de soli de Ruth Saint-Denis ou Barbare, de Simon Cappelle et Mélodie Lasselin qui donne à voir 4 étapes d'une performance en 28 morceaux d'un périple européen contemporain). Et ce n'est là que la partie visible d'un iceberg largement réinventé pour aller investir la cité entière au gré de liens avec une belle diversité de lieux. Un week-end à la Gare Saint-Sauveur donne le coup d'envoi du rendez-vous entre projections, concerts ou performances avant que ne s'enchaînent les propositions.

Après avoir débordé le cadre originel du territoire de la danse, les Latitudes Contemporaines continuent leur métamorphose conjuguant une juste dose d'urgence, d'engagement, de révolte, de curiosité et d'enthousiasme pour prendre une altitude nouvelle et imprégner davantage encore tout le territoire. Appuyée sur des partenariats durables et sur des opportunités générées par ces temps de crise, le festival poursuit une métamorphose pour devenir, plus encore, le rendez-vous des arts vivants de la fin du printemps. En juin, on se retrouve, on partage, on recrée des émissions de radio (Radio Live d'Aurélie Charon et Caroline Gillet), on explore de vastes chantiers pour en découvrir les secrets (Société en chantier de Rimini Protokoll), on interroge la zombification des esprits (République zombie de Nina Santes), on retrouve le plaisir libératoire de la danse (Ballroom d'Arthur Perole) on explore des mondes avec MU de Marion Muzac, on redécouvre des classiques (le génial Phèdre par François Gremaud), on s'évade avec presque rien (et Julie Nioche, Une échappée) et on profite d'une carte blanche (à Yannos Majestikos artiste accompagné par les Latitudes)... Après cette mue, les couleurs des Latitudes 2021 diffusent une envie folle de retrouver le public au fil d'un panorama contemporain rempli d'autant d'élans que de questionnements. A partager, assurément.

Publié le 18/05/2021 Auteur : Guillaume B.

Latitudes Contemporaines, 19ème édition

Du 3 au 27 juin

www.latitudescontemporaines.com

Gare Saint-Sauveur, Le Grand Sud, maison Folie de Wazemmes, médiathèque Jean Levy, jardin des plantes, théâtre Massenet, l'Aéronef à Lille

La Condition Publique, Le Gymnase-CDCN à Roubaix

La Rose des Vents, LaM, Lille Métropole musée d'art moderne à Villeneuve d'Ascq