736ae14b66bef22f42592a564098f9de11f24b51
4273051092d27ec33bb16ab4f50f2835837a86a3
4856b729b90557f85717da10386acd8e0f7c470f
3916e2121adbd0f9ed7213c86cd3e210ba1830b0
D301213cae84eb00f77a7a8181ccae8988855963
6028647d74b22d799dce5686e2348e481d953351
Efc20ad8ebf63544f9e76beed87be17f10a9855f
3f415fead1e0398d09b54b81d6a165c4fd76f193
Fermer
théâtre

Les gardiens

B34fa18b1639db53552ea0b43d61f52386b2bd46

Des années que, dans le sillage d'une demande Culture Commune, Guy Alloucherie et ses complices dela compagnie HVDZ arpentent la France et le monde avec leurs Veillées, spectacles-rencontres, conçus et construits après plusieurs semaines de travail de terrain avec et à côté des habitants. Les Atomics, créé en ce moment, c'est la concrétisation de l'envie, via un spectacle, de faire le point sur ces aventures et ces rencontres.

Ils s'appellent entre eux les Veilleurs. Ce sont eux qui, caméra au poing, leur art pour seul argument, avec un peu de temps et une furieuse envie de rencontrer l'autre ont arpenté pendant sept ans la France entière et jusqu'à l'étranger pour partir à la rencontre de gens, de territoires. De ces rencontres, de ces morceaux de vie patiemment compilés, chaque fois, ils ont fait un spectacle, comme un regard sur ce bout de monde, pour et par ceux qui y vivent. Les Atomics constitue leur manière à tous de jeter un regard sur toutes ces expériences et ces rencontres. À leur façon, c'est donc, comme souvent chez HVDZ, généreux, partageur et direct. L'un après l'autre ou tous ensemble, les artistes investissent le plateau pour livrer, derrière un micro, leurs souvenirs de veilleurs. Plutôt qu'un catalogue fastidieux à compulser, c'est à un voyage au coeur de moments forts que convie le spectacle. Une déambulation rythmée par des extraits de portraits vidéos réalisés lors de ces veillées, de petits bouts de danse du même type que celle que les artistes interprètent au cours de leurs déplacements (sur un paquebot, dans la rue devant la fenêtre d'une dame incapable de se lever ou ailleurs...), des acrobaties et des déclamations expliquant la démarche des Veillées.

Et puis, derrière tout cela, comme toujours chez HVDZ poignent un clin d'oeil et un hommage appuyé à l'équipe de Culture Commune avec laquelle la compagnie entretient des liens solides depuis longtemps et une réflexion sur la culture, sa place, son rôle, comment on la fait, ce qu'on en fait, ce qu'elle dit et ce qu'elle porte. Parce que c'est par son biais que les artistes ont tant récolté, tant échangé et tant créé de liens dans des lieux très différents et que tout cela a changé la compagnie. Les Atomics, c'est une sorte de joyeux journal intime confié par la compagnie à des amis comme un moyen de leur faire comprendre ce qui revêt de l'importance à leurs yeux. Limpide, généreux, emballant et avant tout très humain, plus que beaucoup d'autres, ce spectacle est aussi furieusement indispensable qu'il est fabuleusement éclairant. Une magnifique pépite comme on en trouve beaucoup au coeur des terrils arpentés par Culture Commune.

Publié le 19/01/2011 Auteur : Guillaume B.

Les Atomics
Jusqu'au 28 janvier p(as de spectacles les 22 et 23 janvier)
Culture Commune
Base 11/19, Fabrique théâtrale
Tél.03.21.14.24.90
www.hvdz.org
www.culturecommune.fr


Mots clés : théâtre