C18f7cd89518203d0a63fd3ff3bb6e7ba3e1d98b
5a06e5f55be841b8577b9befd5ba8807db80d432
E2ac88397a7f2b7d31fc5e2d825f691b7728486e
1c36270985b2f4e942bae1d2451558fb6a253103
76dacc0202d18f0de3a120440b1b7110cc13c3f6
C29a776b619fc91350f3d8b529578915fb44c2a7
862f4edea2146e6e57052f09fa8ee38a43b2c017
93d8f0f534d9942f77c79a15caab0d0c9ee8f724
Fermer
expos

Légèreté et grâce de la sculpture à La Piscine

D8ac879f8c6e6219dd84ac13855b0dc73b672bf3
En s'intéressant à Joseph Bernard (1866-1931), le musée La Piscine, plus qu'une rétrospective, entend éclairer le travail de l'artiste d'un jour nouveau.

 

Si ses premières œuvres s'avèrent marquées par l'influence de Rodin (notamment quelques marbres blancs d'une grande douceur), le sculpteur déploie vite un style qui lui est propre, nourri d'influences classiques et appréciant la taille directe, ses sculptures monumentales (pour commémorer Michel Servet) comme plus intimes (au travers de visages ou de petits formats), son œuvre alterne entre sévérité rugueuse et douceur touchante, dévoilant ue œuvre intense et multiple. Les nombreux et magnifiques dessins qui jouxtent le parcours révèlent ainsi une facette méconnue et passionnante du travail de Bernard ainsi qu'une quête transversale d'une beauté primitive que chacune de ses œuvres cherche à révéler. Quelques pas plus loin, Julian Schwarz présente ses œuvres de bois, toutes sculptées à l'aide d'outils traditionnels, en des jeux de formes et de volumes que la matière, épaisse et douce à la fois, magnifie en une forme d'artisanat graphique aussi minutieux que fluide. L'été à La Piscine fait aussi la part belle aux œuvres de Robert Wehrlin et aux inventives œuvres en céramique de petit forme dans Dites-le avec des fleurs.

Publié le 17/08/2021 Auteur : G. B.

Joseph Bernard, De pierre et de volupté

Julian Schwarz, De la pierre à l'aubier

Les Robert Wehrlin de la Piscine

Dites-le avec des fleurs...

Jusqu'au 5 septembre, La Piscine, 23 rue de l'Espérance à Roubaix. Tél.03.20.69.23.60

roubaix-lapiscine.com