736ae14b66bef22f42592a564098f9de11f24b51
4273051092d27ec33bb16ab4f50f2835837a86a3
4856b729b90557f85717da10386acd8e0f7c470f
3916e2121adbd0f9ed7213c86cd3e210ba1830b0
D301213cae84eb00f77a7a8181ccae8988855963
6028647d74b22d799dce5686e2348e481d953351
Efc20ad8ebf63544f9e76beed87be17f10a9855f
3f415fead1e0398d09b54b81d6a165c4fd76f193
Fermer
théâtre

Le Manège : c'est reparti pour un tour !

5ce0d44db264901750621e04ef49fef5de614a35
Avec davantage de prudence mais toujours autant d'envie, les programmations se dévoilent progressivement dessinant une saison 21/22 aussi diverse qu'intense. Au Manège, où 57 spectacles remplissent une année dense, petit regard sur un riche début de la saison.

 

Dès fin septembre, c'est avec les comparses du festival ELFE auquel le Manège se joint cette année que démarre la saison autour du toujours saisissant travail d'équilibre de Chloé Moglia dans Horizon et de l'Apérotomanie en forme de rendez-vous artistico-convivial et partagé la Cie Dérézo (24 au 26/09). Chloé Moglia et ses comparses suspendues reviennent ensuite La Spire tandis que le jongleur Martin Palisse mis en scène par David Gauchard se dévoile avec pudeur et simplicité dans Time to tell (1er et 2 octobre). Jusqu'à l'hiver, c'est un périple enthousiasmant que compose la programmation de Géraud Didier entre fidélités aux annulations imposées par la crise sanitaire, ouverture continue et travail de territoire assumé (au fil de pas moins de 11 villes différentes !).

 

Les jeunes spectateurs ne sont ainsi pas oubliés entre prouesses visuelles et poétiques (les incontournables propositions des Théâtres optiques et du Lace Review de Pierrick Sorin, du 18 au 30/10), le rock festif (la tournée Brut des Biskotos, le 19/11), une fable intemporelle par un maître des marionnettes (Le rossignol et l'empereur par Yeung Faï, le 15/12), une plongée poétique dans la nature (Le bruit des loups par Etienne Saglio, 2-3/12) ou l'adaptation oderne d'un incontournable de la bande dessinée (Little Nemo par Emilie Capliez, 1/12). Le reste de ce premier trimestre se partage entre temps forts : J'aime la politique autour de la création du fascinant et glaçant Bros de Romeo Castellucci, et du Manuel d'Exil de Maya Bösch (12 au 15/10), J'aime le jazz concentre trois concerts à ne pas manquer du Congo Jazz Band à Henri Texier en passant par le Jan Vanek trio (23 au 26/11) quant à J'aime les histoires, il se nourrit de récits de vies qui parlent du monde et de ses habitants d'une histoire familiale scandinave dans Habiter le temps aux témoignages engagés de mineurs en foyer d'accueil relatées dans Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner aux regards sur des chanteuses célèbres via le Portrait de Ludmilla en Nina Simone et Janis, intense plongée dans la vie de Janis Joplin par la Cie BVZK (7 au 10/12). Les oreilles ne sont pas en reste entre la venue de Stephan Eicher (8/10), la musique partagée du Raoul Collectif (28-29/09), le blues créole de Delgrès (1/10) ou la rencontre entre l'orchestre national de Lille et le Sirba Octet pour une fin d'année à l'ambiance est-européenne (15/12).

 

Publié le 04/09/2021 Auteur : Guillaume B.

 

Le Manège

Lancement de saison le 9 septembre à 19h

lemanege.com

Tél.03.27.65.65.40


Mots clés :