B831930fe606200c41716e4a52d394e55556cd16
95409483ed0edc7d6858877ff3bd88e0fb4dd054
Adeec25831ac96f35f65c1dce7b401365b1c9316
Fd25ff1338128437fc3c95fd7b73640dd1655742
Fermer
expos

Invasion poétique

Afca496db977721d6685a6d98bff7bb078f20414

 C'est un monde singulier, unique et définitivement original qui vous attend une fois poussée la porte du Colysée, celui de Cendres La Rouge et de la Zoétie. Récit d'une invasion.

 Voilà déjà des mois que les compères de Cendres La Rouge ont imaginé ce monde original de bric, de broc et de poésie, celle des mélanges audacieux et des rencontres inattendues, celle qui transforme la matière inanimée en support à rêves et qui emporte celui qui s'y confronte dans des territoires encore nouveaux. Dans le sillage d'un guide qui accompagne le visiteur lors de sa découverte de l'univers des Zoêtres, le promeneur découvre ainsi des petits personnages timides et secrets qui préfèrent la réclusion et l'obscurité à la lumière brute. Glissant peu à peu dans l'intimité de ces créations, le visiteur abandonne lui aussi son univers tapageur et bruyant pour, au coin d'une pièce ou au bout d'un fil suspendu, découvrir un personnage qui interpelle son imaginaire et l'emmène ailleurs.

Petit peuple nouveau genre

 Comme avec les créations du professeur Troublé et son « ossuaire dégingandé », précédente création de Cendres la Rouge,  c'est tout un univers de créations plastiques qui interpelle le visiteur pour le prendre par la main et l'emmener dans un ailleurs où carton, bois, fil de fer et formes inattendues marquent les frontières d'un univers où l'originalité le dispute à la poésie. On se surprend à chuchoter pour ne pas déranger les petits invités du Colysée et tandis que les adultes s'émerveillent de l'ingéniosité des créations, les enfants courent d'un personnage à l'autre ravis de découvrir les différentes formes de ce « petit peuple » nouveau genre. Avec un savoir-faire qui ne se dément pas, une ingéniosité et une inventivité teintées d'une délicate poésie, Cendres La Rouge donne, de belle manière, une âme aux objets inanimés. Mais on reste un peu sur sa faim, à peine découvre-t-on le tout que la visite se termine, sans doute pour permettre à ces Zoêtres de garder un peu de leur mystère... et vous inciter à découvrir les autres propositions du Colysée.

Publié le 21/10/2008 Auteur : Guillaume B.

La Zoétie
Jusqu'au 16 novembre, les mercredis, samedis et dimanches. Visites à 13h30, 14h45, 16h et 17h15
Le Colysée, 1er étage, avenue du Colysée à Lambersart
Tarif : 2 €/Gratuit pour les moins de 16 ans
Tél.03.20.006.006

Mots clés : expos