0f140bad90b0e4b0a6c663ae2ea3ac6ee6b9c0a2
5462b2892aa7e404b08b9f5e8b9ba82ec80b8aff
Dfe0167d8cc115f085323a55733df1e3cf2094e2
3caede179925c6a04adcbd61be45a21ec9198ef8
Fermer
théâtre

Horizons artistiques au Zeppelin

D1d522d381ed85f944b5baca88e2b1202d676ee7
Sans surenchère mais avec toujours un engagement durable et un compagnonnage assumé avec les artistes accueillis, le Zeppelin reprend son vol, envisageant même de nouvelles destinations pour sa saison 21-22.

Après un chaleureux barouf autour d'Adalta et l'accueil des compagnons de longue date de la Cie l'Impatiente, c'est au travers des complices brindezingues de l'Iceberg Company que La Fonte abordera le dérèglement climatique avec une légèreté aussi absurde que singulièrement pertinente (14 et 15/11). Retour de la musique ensuite entre les compositions de Pur-Sang et EFYX (27/11) avant le format envoûtant entre théâtre et marionnettes proposé par Tchaïka emmené par le duo Natacha Belova, Tita Iacobelli (4 et 5/12). C'est désormais une tradition, chaque fin d'année voit revenir Noël au théâtre, rendez-vous voyageur, familial et imaginatif qui égaie une saison si souvent morne en terme de programmation culturelle (du 26 au 30/12).

A peine remise des agapes hivernales, la Bruxelloise Mélanie Isaac propose de faire connaissance avec son univers pop soutenu par une voix rare autour d'une soirée barouf (13/1). A la fin du même mois, Home, morceaux de nature en ruine par la Cie Wozu emmène, dans le sillage de trois acteurs, pour un périple autour de l'âge et du temps. Non contente de mettre sur pied une programmation empreinte d'autant de variété que d'exigence l'équipe de la Cie les Voyageurs, toujours conduite par Pierre Foviau crée cette saison La route, adaptation théâtrale du périple post-apocalyptique d'un père et son fils sur fond de monde en ruines écrit par Cormac McCarthy (27-28/2 et 1, 3-4-5/3).

Sébastien Amblard livre avec Douchka un drame poignant évoquant, entre théâtre et danse, le destin brisé d'un jeune transgenre (18-19/3). Avec La chanson, Tiphaine Raphier reprend une de ses premières œuvres autour de trois participants à un concours de sosies d'ABBA, du rire franc au rire jaune (30-31/3 et 1-2/4). Desperado met quatre perdants attachants, peu politiquement corrects et drôlement bêtes sur scène (2-3/5) et Alphabêta propulse le public aux confins de la science grâce à une conférence conjuguant magie, musique, cirque et théâtre par le Cie des Mutants et l'ensemble Leporello (22-23/5). La fin d'année, autour du constat que manque un événement autour de l'instrument, imagine un festival tout entier dédié au ukulélé pour trois jours de Ukulele to Heaven (1 au 3/7). Un agenda bien rempli pour une équipe restreinte et des budgets en baisse, posant la question plus de dix ans après ses débuts, du soutien apporté à un lieu et une équipe qui ont pourtant fait leurs preuves.

Publié le 25/10/2021 Auteur : Guillaume B.

 

Le Zeppelin, 23 rue d'Alsace-Lorraine à Saint-André-lez-Lille. lezeppelin.fr

La Fonte, le 14 novembre à 16h et le 15 à 20h


Mots clés : Saison 21-22 Le zeppelin