736ae14b66bef22f42592a564098f9de11f24b51
4273051092d27ec33bb16ab4f50f2835837a86a3
4856b729b90557f85717da10386acd8e0f7c470f
3916e2121adbd0f9ed7213c86cd3e210ba1830b0
D301213cae84eb00f77a7a8181ccae8988855963
6028647d74b22d799dce5686e2348e481d953351
Efc20ad8ebf63544f9e76beed87be17f10a9855f
3f415fead1e0398d09b54b81d6a165c4fd76f193
Fermer
théâtre

Entrez en matière avec Culture Commune

8a84e9a33c5deb231c17c4790d1b178a59b27441
Une semaine dense s'annonce à Culture Commune, entre danse, cirque, théâtre et concert, la Scène Nationale du Bassin Minier fait feu de tout bois.

 

Ca commence dès demain avec BB, proposition entre danse et musique qui invite les tous petits spectateurs et leurs accompagnateurs à prendre part à une expérience collective complète et forte. Tout aussi forte, comme à chaque rencontre avec la Cie de l'Oiseau-Mouche, La passée adapte sur scène Les Oiseaux de Vesaas dans une mise en scène de Virginie Marouzé de la Cie Tout va bien !. La rencontre entre le texte et les comédiens compose un moment fort. Pour prolonger la diversité du parcours, c'est la rencontre entre Bojan Z et Julien Lourau qui fera bouger toute la salle des fête d'Aix-Noulette pour un joyeux mélange musical qui part du jazz pour traverses les musiques balkaniques et bien d'autres.

 

Les Arrosoirs racontent ensuite la balade de deux envoyés célestes égarés sur terre. Hop là ! La voix des anges mêle les approches en faisant une belle place à une vidéo en direct utilisée avec finesse. Changement de ton avec Liebman renégat du Théâtre de l'Ancre : Henri Liebman y raconte Marcel Liebman et son parcours militant et parle de famille avec son complice le musicien David Murgia. A la fois fin, drôle original et profond. Avec Jérôme Bel, ça bouge dans Gala, une proposition chorégaphique mêlant professionnels et amateurs qui invite à questionner les pratiques de chacun. Tous danseurs ? C'est presque une chorégraphie que propose Nacho Flores dans Tesseract, proposition circassienne poétique et géométrique où le cube devient un support à de multiples jeux. Pas de jeu pour Nicolas Lambert mais un sujet des plus sérieux : la vente d'armes que dénonce l'artiste dans Le maniement des larmes, troisième volet d'une trilogie engagée et percutante qui a déjà évoqué les questions du nucléaire et du pétrole. Une diversité de tons, de thèmes, de disciplines et de formats qui donne un bel aperçu du spectacle vivant d'aujourd'hui. Une fort belle entrée en matière en attendant Être humain, le prochain temps fort, dès le 12 janvier.

 

Publié le 16/11/2017 Auteur : Guillaume B.

 

Entrez en matière

 

Du 17 au 24 novembre

 

A Loos-en-Gohelle, Aix-Noulette, Oignies, Béthune, Liévin, Avion

 

www.culturecommune.fr

 

Tél.03.21.14.25.55