5424201e3bf8b38aa31c27c1aa7ef692fb9ff7f1
4a47181ba8cf3c9aa97fe51567055f947b08f8e1
Fermer
théâtre

Don Quichotte, le retour

03285c75e7c7eaacb1babc73f968f0ad29d5b403
Créé en version rue avant l'été le spectacle de l'équipe du Prato tourne désormais en version scène. Diablement contemporain et tout aussi poétique que joyeusement déglinguée, cette relecture burlesque et savoureuse mérite plus qu'un détour.

Car c'est chez Cervantès et son singulier chevalier que Gilles Defacque et sa complice Samira El Ayachi ont puisé l'inspiration d'un périple revu à l'aune des enjeux d'aujourd'hui. Finis les moulins, le moderne Quichotte (Jacques Motte impayable) et son Sancho Pança/narrateur (Gilles Defacque, impeccable) partent en croisade contre les injustices, les inégalités et les multinationales troquant Rossinante contre une Twingo fatiguée.

Les uns jouent avec les mots, les autres avec les corps (Séverine Ragaigne, Léa Passard, Miguel Rubio, Sandrine Ricard ou Macarena Gonzales, complices) et l'ensemble finit comme souvent avec le Prato par se mêler en un savoureux cabaret faussement improvisé. Tout aussi rompu aux acrobaties verbales que ses compères le sont aux agrès ou à la contorsion, Defacque donne le rythme et le ton mi-complice, mi-moqueur de cette parabole utopique ébouriffante et concernée. L'entrelacs de rigueur et de folie fait jaillir le rire, joue le parallèle avec le héros de papier et incarne surtout une démarche profondément contemporaine à la fois nourrie de l'histoire et ancrée dans son époque. Un voyage festif et audacieux mené par une équipe venue, à la manière des troupes itinérantes de jadis, partager son récit, largement au-delà de la scène. Cerise sur le gâteau, derrière les belles émotions communicatives charriées par l'équipe, ce Don Quichotte se paie le luxe de questionner, l'air de rien, les utopies et les engagements contemporains. Accompagné par la musique de William Schotte, cette fresque dérisoire et essentielle se savoure et se partage... à tout âge.

Publié le 04/12/2019 Auteur : Guillaume B.

L'aile du radeau (Don Quichotte à la dérive...)

Le 7 décembre à 20h30

Le Boulon à Vieux-Condé

www.leboulon.fr


www.leprato.fr