741915216c1368d778394620ef19935b087bc66e
C9eba27800671a77ba4051b3cf7de03d53f34dd7
Ee4d59d8a9e5674a12cc29d8c2650cc062771ffc
6faaa836abb8eeeaa2c1999101ef91219dc12a01
Fermer
concerts

Debout du tunnel

C6ebd6584ef0969a2aaf1b52f8e2a833319ee80b
Le début de la fin. Avec le retour des concerts debout et à jauge pleine, on aperçoit à nouveau de la lumière dans la cage d’escalier. Alors on se lève tous et toutes pour sortir célébrer cet équinoxe culturel.

Ce n’est pas que l’on soit superstitieux, mais toutes ces vagues ont fait chavirer bien des espoirs. Pas une raison non plus pour sombrer dans le nihilisme et affirmer que tout est foutu et que rien ne sera plus comme avant. En ce jour béni du 16 février 2022 c’est donc le retour des concerts en jauge pleine, debout avec masque et passe vaccinal obligatoire. Pour les salles dotées d’un bar, le spectateur debout pourra s’y rendre et devenir un consommateur debout, avant de remettre son masque et repasser en mode spectateur masqué etc. A compter du 28 février : bas les masques !

Toujours est-il que l’activité reprend, ce n’est certes pas la déferlante. Mais à la vue de la complexité de monter des tournées et donc de programmer et bâtir une saison cohérente on ne peut que saluer à nouveau les tourneurs, programmateurs et évidemment artistes. Reste au public à prendre sa part : retrouver le chemin des salles de spectacles et des billetteries. A la vue de ce qui s’annonce ces prochains mois, l’optimisme est de mise.

Rien que cette semaine, on constate une belle activité et diversité. De l’Aéronef à la Brat Cave en passant par le Black Lab, la Gare Saint-Sauveur ou la Malterie, la métropole lilloise retrouve sa pulsation.

La Brat Cave s’est faite une spécialité des musiques extrêmes et radicales, le tout dans une ambiance underground qui n’en oublie pas de demeurer joyeuse et respectueuse. D’ailleurs la salle affiche la couleur sur son site : « pas de relous, pas de racisme, pas de sexisme, pas de virilisme, pas de trucs pas cool en gros, sinon on sera pas cool non plus. Bisous ». Du cool pour une soirée dédiée au brutal avec le synthpunk de Cuir, le hardcore de Night Vision et Véto, le grind de Marto. Un plateau made in France, garanti sans business marketing.

A l’Aéronef c’est la pop moderne de Malik Djoudi et Léonie Pernet qui sera à l’honneur. Une occasion de revoir celui qui s’impose comme la nouvelle incarnation d’une chanson française élégante et contemporaine, grâce notamment à son association avec le producteur Renaud Letang (Gonzales, Souchon, Feist, Emilie Simon). Léonie Pernet partagera l’affiche et notre enthousiasme. Avec son second album « Le Cirque de consolation », elle explore un peu plus son « chant » des possibles en anglais comme en français, dans un mix stylistique d’une pop globale et raffinée.

Washington Dead Cats , Lucky Devils, Spunboys…: l’ambiance du Black Lab et les coupes de cheveux seront au diapason du psychobilly et du rockabilly, deux genres cousins, puisque le premier est le descendant garage-punk du second. Dans ces contrées ultra codifiées, tout cela pourrait passer pour du folklore pour le néophyte, alors qu’en réalité c’est souvent un style de vie chez ces afficionados.

Même bas de plafond, nous sommes très heureux de pouvoir nous mettre à nouveau debout à la Malterie. Avec la power-noise de Mira Calls, l’alternative dance punk de Billions of Comrades et le rock et huiles essentielles de JojoBeam, on retrouve le plaisir exquis de ce jeu d’étiquettes qui aboutit souvent à de sacrées découvertes.

L’équipe du Bistrot de Saint-So tire sa révérence après 11 années de services en salle et sur scène. Une page se tourne et pour noyer son chagrin on pourra aller s’oublier dans la danse avec une de leurs dernières soirées confiée au collectif lillois Ruffcast. Ce collectif de 4DJ bien connus des auditeurs de RCV mettra de la basse au cœur des fêtards. D’autres soirées sont prévues jusqu’à la date fatidique du 28 février. Aux successeurs ayant remporté l’appel d’offre de faire en sorte que le carrosse ne se transforme pas en citrouille.

Publié le 15/02/2022 Auteur : Bertrand Lanciaux

18/02 : Cuir, Night vision, Veto (Brat Cave, Lille)
18/02 : Malik Djoudi, Léonie Pernet (Aéronef, Lille)
19/02 : Washington Dead Cats , Lucky Devils, Spunboys, Arc (Black Lab, Wasquehal)
19/02 : Mira Calls, Billions of Comrades, Jojobeam (Malterie, Lille)
19/02 : Raja, DbNative, Vernon, Grr (Gare Saint-Sauveur, Lille)

 

 

 

 

 


Mots clés : pop rock electro chanson metal