A63bcc56e50e32867ca2f9b4bc3bf824b4542fb2
Aa17e41d890941c59135fb8b099b07ad704618c2
825f5b4589b9f3cefe821967b4719fcaf811f05c
Dea02efaf8f6b930c4edc7d14649eaf4f0473bd0
Fermer
théâtre

Curiosités encouragées au Phénix

C4acbe5e07be97b1b6dd747002fcf59a2bf6cea2
Défricheur et dénicheur, le Phénix rouvre fin février son Cabaret de curiosités, rendez-vous idéal pour partager à nouveau le mélange entre plaisir de la scène et regards sur le monde.

L'urgence à faire souffler à nouveau le vent de la découverte et d'une curiosité partageuse se fait plus grande encore à mesure que s'étire un hiver sanitaire qui semble infini tant les spectateurs ont encore du mal, en ce début d'année, à revenir partager la découverte d'un spectacle sur scène . Qu'importe, l'immortel Phénix possède via ce Cabaret de curiosités un remède irrésistible. Après Now future en 2012 et No.s futur.s en 2019 , ce troisième volet baptisé Nos futurs ?, se consacre tout entier à l'exploration d'un horizon forcément collectif pas toujours enchanteur mais évidemment partagé, dans le sillage d'artistes doués pour embrasser et embraser l'air du temps, en distiller des spectacles précieux, bouleversants, interrogateurs et inventifs.

Hugo Mallon s'empare du texte de Maurice Pons et questionne une humanité en pleine décrépitude (Les saisons, 22 et 23/2 au Phénix), Stéphanie Aflao se démultiplie pour faire exploser les frontières de la réflexion (Jusqu'à présent personne n'a ouvert mon crâne pour voir s'il y avait un cerveau dedans, 23 et 24/2 à la Fabrique 3), Pippo Delbono revisite l'éternelle quête d'amour à l'heure de la pandémie (Amore, 23 et 24/2 février au Manège à Maubeuge) quand Rébecca Chaillon embarque pour une performance dans le sillage de la femme noire et de sa représentation (Carte noire nommée désir, 25/2 au Phénix). Gurshad Shaheman capte le basculement entre adolescence finissante et début de l'âge adulte (Silent disco, 25/2 à Aulnoye-Aymeries), Maëlle Dequiedt embarque dans le sillage de musiciens en tournée (I wish I was, 24-25 et 26/2 à Douchy-les-Mines) quand le duo Bambou Monnet/Gwen Buczkowski secoue les outils du cirque et la condition humaine dans une proposition des plus singulières (L'hiver rude, 26/2 à Vieux-Condé). Il y a évidemment bien plus dans le fourmillement de ces cinq jours d'une programmation d'un intense bouillonnement. Notamment parce que l'équipe du Phénix a aussi à cœur d'impliquer les structures du territoire pour tisser un riche rendez-vous tourné autant vers la possibilité pour les artistes de déployer leurs envies et leur créativité que vers le souhait renouvelé de toucher un public aussi large et varié que possible. Le cabaret est aussi le moment fort d'un accompagnement au long cours des artistes, suivis le plus possible dans des temps longs, aussi bien pour permettre au travail créatif de s'accomplir sereinement que pour proposer aux spectacles une visibilité accrue. Et trouver ensemble dans l'art les réponses d'aujourd'hui.

Publié le 15/02/2022 Auteur : Guillaume B.

Cabaret de Curiosités : nos futurs ?

Du 22 au 26 février à Valenciennes, Maubeuge, Petite-Forêt, Aulnoye-Aymeries, Douchy-les-Mines, Louvroil, Vieux-Condé, Jeumont

lephenix.fr