90867d85a78f2291e6fac671eae2d826308164b3
A4b120116e7963b7d513faf66583f54e084b720b
Ebd51544d638a575a8cfc6b5b3ca29fe29c55b85
7863c174e0b59704e890663c8be9d055eec59160
8b83cc2370e6dd5d57d2dc812a0e8051092fc5df
98bea1b052f746e078016438cc88d0fcdd3f0cc0
Fermer
théâtre

Cramé, le feu sacré de la compagnie l'Impatiente

D1beed9ee8607822426bf15de9e3840be9c0b9b7
A peine quelques mois d'existence et déjà plusieurs spectacles au compteur : l'équipe de la compagnie L'Impatiente fait preuve de la même énergie sur scène et en dehors. Soutenus par la Région, les membres de la jeune équipe partent dans quelques jours à Avignon défendre Cramé leur premier spectacle.

 

D'un passage au conservatoire de Roubaix, Théo Borne et Antoine Domingos ont fait un projet artistique. Nourri chacun de son côté de rencontres (avec la compagnie Hej Hej Tak pour Théo Borne ou via la collaboration -notamment- avec Pierre Foviau et l'écriture pour Antoine Domingos), les deux complices finissent par sauter le pas, « on était à un endroit où il se passait des choses pour chacun d'entre nous mais on souhaitait aussi concrétiser quelque chose de commun, très vite on a décidé de créer la compagnie, sans trop bien savoir à ce moment-là ce que ça impliquait » raconte Théo Borne. Et Antoine Domingos de renchérir mi-sérieux, mi-amusé : « on aurait pu appeler la compagnie la Fulgurante, mais on aimerait bien durer un peu ». C'est que de l'énergie, l'équipe en a à revendre, déjà deux spectacles au compteur et un troisième dans les tuyaux, l'envie de s'exprimer est bien réelle. La fluidité du partenariat s'avère réelle, sans impliquer pour autant un partage des tâches défini « Selon les projets, on peut se retrouver à la mise en scène au plateau ou à l'écriture, ce qui compte c'est l'ensemble. Nos envies s'imbriquent de façon assez fluide, c'est ce qui nous a conforté dans notre démarche commune » ajoute Antoine Domingos. Ils ont créé sans public Au-dessus de vos têtes au printemps grâce au soutien du Grand Bleu et s'apprêtent à prendre la route d'Avignon avec le soutien du dispositif d'accompagnement de la Région Hauts-de-France.

Au plateau, les deux pièces vibrent de la même urgence, celle de dire le monde d'aujourd'hui par le prisme du réel. Théo Borne d'expliquer : « Souvent, c'est un faits divers ou une anecdote qui nourrit l'envie de construire une proposition. On discute de ce qu'il y a autour, de ce que les faits ne racontent pas et ça nourrit notre travail ». La scénographie s'avère légère mais traversée de la même pertinence essentielle. Rien de trop sur un plateau éclairé avec justesse de lumières souvent crues. Comme les mots d'Antoine Domingos, dont l'écriture sèche et affûtée dit beaucoup avec peu, campant personnages et situations en des dialogues simples et au fil d'une langue fluide, actuelle et qui ne cherche rien d'autre que l'authenticité. Les trois frères de Cramé viennent de brûler leur boîte de nuit, à mesure que le récit se reconstitue comme un puzzle (comme dans Au-dessus de vos têtes), se mettent en place des enjeux profonds qui dépassent l'anecdote. C'est un peu Reservoir Dogs chez les perdants, on (se) raconte, on y dessine progressivement les étapes de parcours intimes qui finissent ar faire le lit d'un drame ordinaire. Chacun des trois frères porte ses blessures, elles disent un monde qui va mal et des hommes qui ne savent plus comment y prendre place. Impatiente, l'équipe, encore à cet endroit fragile de sa construction et de son émergence, attend de pouvoir partager ce spectacle avec le public puis de tourner le plus largement possible. Le voyage (re)commence à Avignon pour Cramé, Au-dessus de vos têtes est programmé à nouveau au Grand Bleu la saison prochaine.

Publié le 18/06/2021 Auteur : Guillaume B.

Cramé de la compagnie l'Impatiente, à découvrir au festival d'Avignon

Du 7 au 31 juillet à 11h45 à La Factory // Salle Tomasi

 

Au-dessus de vos têtes en mars 2022 au Grand Bleu

 


Mots clés : Avignon 2021 creation