4be27a60cb76563f276e5382217deb426ced0dbb
54bd405890a7d59fc52e192f55a7b7ba415b5ea7
1ad4c39deedad8f344cb508c98dff2ddb8363154
955abfdc13e516659ce606a01b9dce2798be02db
Fermer
théâtre

Amphitryon au théâtre du Nord : Roulette russe chez Molière

Dcc6d33e8d4ff0510837ac2143e1e6e4cfb95f81
Christophe Rauck met en scène Amphitryon.

Un miroir qui joue avec nos perceptions comme les dieux jouent avec la réalité pour mieux tromper les hommes, une armée de candélabres, un lâcher de ballons multicolores, des acteurs époustouflants au jeu très physique et subtil à la fois (les Fomenki venus du célèbre Atelier-Théâtre Piotr Fomenko de Moscou) et une mise en scène qui ne l’est pas moins, ce Molière plus slave que jamais est un peu un objet théâtral non identifié.

Bel exercice de schizophrénie que cet Amphitryon proféré en russe avec surtitrage. Heureusement me direz-vous car cette histoire de dédoublement et d’usurpation d’identité un rien fantasmagorique vous paraîtra peut-être obscure sauf peut-être si je vous dis que l’un des personnages s’appelle Sosie... Et si finalement, il n’était question dans cette comédie mythologique que d’amour ou plutôt du désir et de son corollaire la jalousie ? Mais derrière le désir, il y a la dépendance et la peur, l’arme du pouvoir.  Dans ce monde en noir et blanc totalement manichéen « assumer sa peur, c’est avoir le courage de vivre » dit Christophe Rauck qui, avant la mise en scène de cet Amphitryon, n'avait pas abordé Molière.

Les comédiens de l’Atelier-Théâtre de Piotr Fomenko, quant à eux, ont pour la première fois travaillé avec un metteur en scène étranger sur un auteur français du XVIIe siècle. Une belle aventure artistique et humaine franco-russe dont le résultat est à découvrir sur la scène du Théâtre du Nord puis ensuite au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis.

 

Publié le 08/05/2017 Auteur : Françoise Objois

Jusqu'au 17 mai 2017

Théâtre du Nord, Grand Place, Lille. Tél. 03.20.14.24.24

Tarifs : de 27 à 7€