42182511f12d9e8075653992ec499e739ed7ec28
000cc78bf7a133dea3c3f2f3bc76184565e636a9
221611d3f3798c3adb6b4ec17b305cc0a5f3637a
03ddb8e86645fd314dd1e73eeb4334500b719279
Fermer
expos

Novacène

Novacène (2022)
Dans son dernier ouvrage, le scientifique anglais James Lovelock annonce une nouvelle ère, le Novacène, qui va succéder à notre ère actuelle, l’Anthropocène, marquée par les bouleversements climatiques et environnementaux dus à l’activité humaine. L’exposition s’inscrit dans cette utopie post-anthropocène et révèle ses indices.

 

Près de 50 ans après son hypothèse, Gaïa, qui affirmait que la Terre est un être vivant, ce célèbre environnementaliste anglais, prédit avec optimisme une relation positive entre l’homme et l’environnement aidée par la technologie.

Se déployant dans tous les espaces de la Gare Saint Sauveur, l’exposition Novacène s’inscrit dans cette utopie post-anthropocène et révèle ses indices. Les artistes présentés dressent l’avant-garde d’une nouvelle civilisation en cours d’avènement. Sismographes des dernières secousses d’un monde hyper carboné (Allora & Calzadilla, Julian Charrière, Maarten Vanden Eynde), explorateurs des subtiles parentés entre êtres vivants (Fabien Léaustic), alchimistes des phénomènes climatiques (Marie-Luce Nadal, Bigert & Bergstörm, Bianca Bondi), les artistes placent le care (Art Orienté Objet, Otobong Nkanga), l’action (Lucy+Jorge Orta), les sens (,Zheng Bo, Anna Komarova) au coeur d’un bien commun réinvesti, et soulèvent les questions éthiques de ce monde d’après (Haroon Mirza). Dans une démarche d’éco-conception, Novacène devient un lieu d’exploration, de rêve et d’union à l’heure de la dernière chance pour avoir un futur viable.

Commissariat : Alice Audouin et Jean-Max Colard

Publié le 02/06/2022


Mots clés : lille3000 Utopia