Fermer
théâtre

Festival DIRE #2 // Jamais je ne vieillirai

Festival DIRE #2 // Jamais je ne vieillirai (2020)
Guillaume Dustan et Nelly Arcan furent deux figures de la littérature dite "underground" des années 1990-2000. Leurs œuvres partageaient certaines préoccupations : le sexe, le corps, la drogue ou le genre. De leur vivant, ces parangons de la liberté souffrirent de l’incompréhension voire du mépris des médias.

 

[THÉÂTRE]

 

Guillaume Dustan et Nelly Arcan furent deux figures de la littérature francophone dite "underground". Le premier est mort d’une intoxication médicamenteuse à l’âge de 39 ans, en 2005. La seconde s’est suicidée à 36 ans, en 2009. Leurs œuvres demeurent certes différentes, mais partagent les mêmes sujets : le sexe, le corps, la drogue, le genre ou la peur du vieillissement. De leur vivant, ces parangons de la liberté souffrirent de l’incompréhension voire du mépris des médias. Parce qu’il était homosexuel et séropositif. Parce qu’elle était une jeune femme.

Jeanne Lazar rend aujourd’hui grâce à ces deux immenses écrivain(e)s sous la forme d’un diptyque théâtral. Deux pièces se succèdent comme deux émissions sur un même plateau de télévision, en référence à ces arènes cathodiques où tous deux excellaient tant - on se souvient par exemple du Dustan emperruqué chez Thierry Ardisson. Nourries des romans Burqa de chair de Nelly Arcan et de Je Sors ce soir de Guillaume Dustan, elles restituent à merveille une langue crue, vivante, et qui jamais ne vieillira.

+ d'infos sur la compagnie Il faut toujours finir ce qu'on a commencé sur leur page facebook

Publié le 22/12/2020