théâtre

Est-ce que vous pouvez laisser la porte ouverte en sortant ?

Création reportée en mars 2022.

Sur le sujet grave de la maladie d’Alzheimer, Antoine Lemaire a su écrire avec tendresse, humour, et une infinie sensibilité, une très belle histoire d’amour.

Dans leur couple de septuagénaires, ELLE, espiègle, semble prendre la maladie avec une distance amusée. LUI, d'une maladresse extrême, va devoir décentrer son ego d'écrivain pour réapprendre l'attention à l'autre, le don, et se servir de l'imaginaire qu'il réservait à ses œuvres pour réenchanter sa relation avec l'amour de sa vie.

Séduit par le ton original, poétique d’une pièce qui oscille sans cesse entre le rire et les larmes, Jean-Marc Chotteau a immédiatement proposé à son auteur-metteur en scène que La Virgule entre en coproduction du spectacle, et accepté d’emblée sa demande qu’il incarnât lui-même le rôle masculin, aux côtés de Claire Mirande, - dont on a pu apprécier la virtuosité de comédienne dans Night Shop ou HLM. Dans un décor de Renata Gorka (L’École des Femmes), qui tâchera de traduire le manque de repère dans lequel se perd peu à peu le personnage féminin, ELLE et LUI vont apprendre à réinventer toutes leurs journées comme si c'était le premier jour de leur rencontre. N'est-ce pas là la définition même du jeu théâtral : répéter, jouer, rejouer encore, comme si c'était à chaque fois la première fois ?    

C'est une histoire d'amour. Et finalement, une histoire pleine de gaieté. Entre deux êtres qui ont passé la plus grande partie de leur vie ensemble, et qui, alors qu'il leur reste encore un petit bout de chemin à parcourir, se trouvent confrontés à l’épreuve de la terrible maladie d'Alzheimer.

Elle était professeure de danse, lui est encore écrivain. Un soir, elle rentre en pleine nuit, sans pouvoir se rappeler ce qu'elle a fait de la journée. Ce sont les premiers signes. Ensemble, ils vont passer toutes les étapes de cette épreuve. Pour tenter de contrebalancer l'avancée inexorable du mal, Lui va réinventer son amour pour Elle, en retrouvant son âme d'enfant, et en lui réinventant en permanence un univers, fragile, qui se décompose aussi vite qu’il le met en place. Parce que, dans sa tête à Elle, Lui a été effacé. Il ne fait plus partie de sa mémoire, de son passé. Malgré tout, non sans abnégation, Il tente de la reconquérir à nouveau. Et qui sait, de recréer les circonstances favorables à une première rencontre, une première fois…  

Antoine Lemaire parle d'Alzheimer sans jamais en citer le nom et sans pathos dégoulinant. La maladie va donner un cours différent à l'amour de ce couple, obligé à se redécouvrir dans des circonstances très différentes. Un voyage touchant. Le texte est sensible et juste, et n'en fait jamais trop, ni dans le sens du drame, ni dans celui de l'amour éternel.

 

 

 

Publié le 22/09/2020


Mots clés :