3624f3e20f79784c84e112ccb974baac083f33d0
F7300388f00376772fc8128f255697bb11e9fa1c
F2c662f0f5165ef142200bf09299af0e780c2127
E31c206998006443a77776d9ccc557195d5373d4
5076a586e3e5d74f7417296cd94468f43d2fb82e
E0f52e9c5bf3359061fd35329b9115a79a24c855
Fermer
conférence

Citéphilo - Michel Foucault psychologue ? par Philippe Sabot et Elisabetta Basso

Michel Foucault fut assistant de psychologie à la Faculté de Lille. Il a écrit un livre sur Binswanger, fondateur de l’analyse existentielle et voulait rompre avec "le positivisme psychologique".

De 1952 à 1955, Michel Foucault est assistant de psychologie à la Faculté des Lettres de Lille. C’est là qu’il rédige un ouvrage sur Ludwig Binswanger (1881-1966) fondateur de l’analyse existentielle. Resté à l’état de manuscrit, il est publié par les soins d’Elisabetta Basso. On prend la mesure de l’intérêt porté par Foucault à la psychiatrie et à la psychologie et de leur importance dans sa formation. Si sa recherche bifurque à partir de 1961 (Histoire de la folie à l’âge classique), on ne saurait négliger la portée de ses travaux antérieurs, parmi lesquels une longue introduction à Le rêve et l’existence de Binswanger (1954). Croisant Freud et Heidegger, Binswanger étudiait l’homme « en situation dans la psychiatrie ». Son projet n’était pas tant d’inventer une nouvelle pratique que de rompre avec « toutes les formes de positivisme psychologique ». Tel était aussi le projet de Michel Foucault à cette époque. Ne pourrait-il pas être réactualisé à l’heure où la psychiatrie est en danger de disparaître ?

Publié le 07/10/2021


Mots clés :