danse

4m²

4m² (2020)
Le « temps d’après » selon Sylvain Groud. Une performance chorégraphique dans laquelle les interprètes, isolés derrière des vitrines de 4m2, partagent avec les spectateurs leur expérience sensible et intime. Dans ce parcours immersif et labyrinthique, la liberté de mouvement rappelle avec force combien le confinement nous en a privé.

Le « temps d’après » selon Sylvain Groud. Dans ce parcours chorégraphique et initiatique, danseurs et spectateurs partagent leurs expériences intimes du confinement.

Un virus est passé par là et le confinement avec lui. Sylvain Groud en tire les règles d’un jeu stimulant et fédérateur : une performance chorégraphique pour dix danseurs qui transcende les contraintes, temporelles et scénographiques, avec audace et totale liberté. Au coeur du dispositif, on retrouve un espace labyrinthique où les spectateurs et les interprètes, isolés dans des vitrines de 4m², se confrontent à cette parenthèse hors du monde et du temps que fut le confinement, et partagent leur expérience sensible et intime. Autonomes, les solis des danseurs n’en sont pas moins reliés par une série de repères et de rendez-vous chorégraphiques.

À son rythme, le spectateur explore cet étrange univers, porte son regard d’un interprète à l’autre, les isole, les assemble, avance toujours dans le même sens et s’arrête quand il en ressent le besoin. Le temps lui appartient, imposant au spectateur suivant, tenu à distance, un rythme chaque fois subi et toujours réinventé. Dans ce spectacle immersif qui joue des frontières, entre l’intérieur et l’extérieur, l’hostile et le protecteur, la liberté de mouvement et de déambulation rappelle avec force combien le confinement nous en a privé.

Publié le 02/09/2020