741915216c1368d778394620ef19935b087bc66e
C9eba27800671a77ba4051b3cf7de03d53f34dd7
Ee4d59d8a9e5674a12cc29d8c2650cc062771ffc
6faaa836abb8eeeaa2c1999101ef91219dc12a01
Fermer
concerts

World à part

Fa03cd338213c5c74a53311d34e8aed1429bc0d3
Assignant, occidentalo-centré, folklorisant… le concept de world music a vécu. Dans le village global, Maria Mazzotta, Oumou Sangaré, Fatoumata Diawara viennent en voisines.

L’heure est à la déconstruction. Pour cette sélection exclusivement féminine, on évitera donc le terme de diva. Pourtant ce sont des grandes dames mais elles n’en oublient pas d’être des passeuses à hauteur d’âme. Assez loin du statut surplombant du piédestal. Ainsi Maria Mazzotta navigue dans les répertoires des chants du bassin méditerranéen avec les Pouilles comme port d’attache. La malienne Oumou Sangaré a grandement participé à la popularisation des musiques traditionnelles africaines à travers le monde mais aussi sur les combats menés par les femmes africaines pour leur émancipation. La tradition comme inspiration pas comme oppression. Pour la chanteuse et guitariste Fatoumata Diawara, ses racines maliennes nourrissent un projet combinant jazz, pop, wassooulou, afrofuturisme et ici aussi propos critiques sur l’oppression due aux traditions sans oblitérer la responsabilité coloniale.

 

 

 

Publié le 20/11/2022 Auteur : Bertrand Lanciaux

25/11 Maria Mazzotta, Les Arcades, Faches-Thumesnil
www.ville-fachesthumesnil.fr

26/11 Oumou Sangaré, Théâtre, Arras
www.tandem-arrasdouai.eu

1/12 Fatoumata Diawara, Sébastopol, Lille
www.theatre-sebastopol.fr