5241212bc34622b285f2f2f0aad627741689565d
7cf72ec6d276ef20edb51147ab6bd3521213b456
244d4e3c8db3c1fd058e8d6a49ec44b1bfe5bf51
7987f82461e5aec341b3e06942fba343ec1b39a1
Fermer
théâtre

Vivat : 20 ans de vitalité

38e298eb3f3134ada0bb8fdc3c631148af3b2bb6

En mars 2010, le Vivat fêtera ses vingt ans. L'occasion, autour d'une saison en forme de célébration de la diversité et de l'inventivité culturelle, de fêter, avec les spectateurs et les artistes, des années d'ouverture et de curiosité.

« On ne voulait pas se contenter d'une grosse fête pour marquer le coup, nous avons, du coup, préféré organiser trois temps forts au fil de la saison pour marquer cet anniversaire » résume Eliane Dheygere, sémillante directrice de la salle armentièroise. C'est donc autour d'une carte blanche au collectif de plasticiens France Distraction (25 et 26 septembre), des Noces de Port Selène concoctées par Gilles Defacque (20 mars) et d'un joyeux bal festif autour de Thomas Lebrun et Christine Corday (19 juin) que cet anniversaire sera célébré. Outre ces rendez-vous festifs, pour sa saison 2009-2010, le Vivat continuera de dérouler un programme très varié entre grands rendez-vous et programmation plus pointue. Si Jean-Louis Trintignant viendra faire partager ses lectures, on pourra aussi découvrir Woza, proposition entre gumboots irlandais et pantsula local de la cie Sud-Africaine Via Katlehong Dance ou rencontrer les comédiens de l'Oiseau-Mouche dans Une odyssée.
 

Formes diverses pour travail de fond

Des aperçus qui donnent une petite idée des domaines traversés par une programmation construite au gré de rencontres, de coups de coeur et de fidélités. Car plus que tout, le Vivat s'appuie beaucoup sur un compagnonnage et une proximité assumés avec des artistes au fil d'une ou plusieurs saisons et ce, sous des formes diverses. Entre Julie Nioche, Amélia Estévez et Annie Leuridan, Christophe Huysman, Mylène Benoît et bien d'autres, l'attention et le soutien envers des équipes singulières, attachantes et les univers qu'elles invitent à partager s'y montrent continus. Une démarche précieuse autant que rare parce qu'elle assure nombre de créations de la part de ce joyeux vivier qui s'attache à rendre au lieu autant que celui-ci offre. Les stages sont en effet très nombreux au fil de l'année, temps de rencontres privilégiés, instants de découvertes et moment sd'une médiation particulièrement évocatrice pour le public autant que pour les artistes qui y prennent part.

Publié le 16/06/2009 Auteur : Guillaume B.

Le Vivat
Place Saint-Vaast à Armentières
www.levivat.net
Tél.03.20.77.18.77


Mots clés : théâtre