4856b729b90557f85717da10386acd8e0f7c470f
3916e2121adbd0f9ed7213c86cd3e210ba1830b0
D301213cae84eb00f77a7a8181ccae8988855963
6028647d74b22d799dce5686e2348e481d953351
Efc20ad8ebf63544f9e76beed87be17f10a9855f
3f415fead1e0398d09b54b81d6a165c4fd76f193
4f95c3fc4281b21b0008d23147209ee311b0222d
3a7f75b5a1c97a43153075b9d8f99b46047ed94b
Fermer
concerts

Violence Conjugale

E0ca6f0c25ab977a0e6009ead831d673be1def0d
Le duo Violence Conjugale tente de rabibocher la new-wave 80’s made in France avec nos contemporains. Une pochade stylée qui illumine le passé sombre et froid de la scène synth-pop hexagonale.

Patronyme provo, textes martelés, textures musicales 100 % synthétiques, références explicitement növö, jusqu’à cette pochette d’album millésimée Bazooka... avec Violence Conjugale rien n’est laissé au hasard. Au-delà du travail minutieux de reconstitution, Violence Conjugale claque comme une mauvaise blague trop appuyée. Un pastiche 80’s upgradé à l’heure du fake. L’intérêt de tout cela ? Sans doute se distraire à partir d’un univers ultra-codé mais plus certainement interroger le présent dans sa quête anthropophagique à recycler le passé culturel. Chacun est invité à mettre à l’épreuve sa sincérité envers le tout revival et l’habile réagencement des codes de la culture pop.

 

Publié le 09/01/2018 Auteur : Bertrand Lanciaux

Dimanche 14 janvier, 18h30, 8-10€

Do It Yourself Café

1 Boulevard Bigo Danel, Lille

réservation : stb.concerts@gmail.com

 


Mots clés : post punk new wave rock