concerts

Tourcoing jazzera toujours en octobre

284f32a0c5cebfed6d3856f786fa37bda97154cf
Rendue compliquée par la pandémie, la difficile circulation internationale des artistes a obligé le Tourcoing Jazz Festival 2020 à revoir sa copie pour son édition annuelle. Une adaptation qui ne remet pas en cause la tenue du festival, mais impose certains aménagements... sans rien entamer de la qualité de la programmation proposée.

Le manque flagrant de cette édition reste celui du traditionnel chapiteau du Magic Mirror installé au cœur de la ville, creuset de bien des rencontres... qui se feront non loin du côté de l'Hospice d'Havré, ou du Jazz Club selon la météo. Pour le reste, le festival ne bouleverse pas sa formule entre grands moments et découvertes, rencontres et approche plus transversale que fermée du jazz et de la musique. Dès fin septembre, le Tourcoing Jazz Tour conduit par Thomas Enhco et Stéphane Kérecki, passe par Gruson, Roncq et notamment Mouscron. Pour ouvrir l'édition 2020, Stefano di Battista rend hommage, avec son saxo, au grand compositeur italien disparu début juillet dans More Morricone. Le dimanche crépitera de musique sous les doigts des pianistes Yakir Arbib, Ray Lema, Laurent De Wilde, l'inventivité des jeunes Danois Bremer/McCoy ou l'Hypnotic Brass Ensemble de sept prodigieux frères.

La semaine égrène ensuite les rencontres, les retours, les surprises et les à-côtés dont le festival est désormais coutumier, alternant entre grands moments, en-cas inattendus et pépites discrète, le menu s'avère une fois encore plus qu'alléchant. Piers Faccini, Thomas Dutronc, Roberto Fonseca, Theo, Ayo ou les Amazones d'Afrique composent ainsi la mosaïque 2020 d'un panorama du jazz contemporain à la fois curieux et ouvert, conscient de ses racines et nourri d'une modernité rafraîchissante. Comme d'autres, le festival reste cependant suspendu aux incertitudes de la situation sanitaire (qui a déjà provoqué quelques annulations) dont seules une fréquentation importante et la ferveur inaltérable d'un public de fidèles autant que de curieux et de nouveaux venus pourraient conjurer les sombres nuages. Avec ou sans mesures sanitaires, la musique est belle.

Publié le 03/09/2020 Auteur : Guillaume B.

Tourcoing Jazz Festival, 34ème édition

Du 10 au 17 octobre 2020 à Tourcoing

www.tourcoing-jazz-festival.com

 


Mots clés : Tourcoing Jazz jazz