4f00aa1fd3c9b7a2f2eafb85dbe08d5925f7dffd
2393f2b91914737bbe058b8b12a7ac8365c06dc2
Fermer
classique

Tosca, c'est plus fort que toi

2b88c55027a8554932a85e4932671b6596fbb831
Privé de spectateurs pour sa grande production de fin d'année, l'Opéra de Lille s'est adapté... pour le meilleur en adaptant sa configuration... pour le meilleur. Une découverte à partager ce jeudi un peu partout dans la région et en ligne.

L'heureuse conséquence de la crise sanitaire aura peut-être été qu'elle a incité nombre d'acteurs culturels déjà inventifs à imaginer des propositions différentes, adaptées ou revisitées. C'est le cas de la version de Tosca proposée par l'Opéra de Lille qui, autour d'un dispositif distancié, invite à s'emparer autrement de toute la salle, bien au-delà de la scène. C'est Olivier Fredj qui en signe la mise en scène à la fois épurée et du coup presque réduite à son essence. Sur un plateau quasiment nu (quelques chaises, un pupitre...), les interprètes s'en donnent à cœur joie. Joyce El-Khoury y est une Tosca superbe, aussi flamboyante dans la passion que dans le drame, Gevorg Hakobyan apporte à Scarpia une froide détermination saisissante et Jonathan Tetelman compose un Cavaradossi puissamment touchant dans tous ses élans. L'emblématique partition de Puccini, prise en main par Alexandre Bloch (accueilli pour la première fois à l'Opéra) et l'orchestre national de Lille, résonne avec d'autant plus de force que les musiciens ont investi tout le parterre, permettant à la musique de se déployer plus puissamment encore dans toute la salle.

Complétant les voix des solistes, c'est également dans les balcons de la maison lilloise que se déploient les chanteurs du choeur de l'Opéra et le Jeune Choeur des Hauts de France. Ce dispositif inédit injecte une fraîcheur bienvenue dans une mise en scène simple mais pas simpliste et dont l'élégance dépouillée sert d'écrin aux chanteurs qui peuvent y déployer sereinement leur talent sans forcer ni leur voix, ni leurs gestes. Comme chaque fin de saison, le spectacle sera retransmis dans 17 lieux à travers tous les Hauts de France et visible en ligne sur Youtube au même moment... en attendant de pouvoir retrouver plus largement l'exaltation partagée des salles.

Publié le 31/05/2021 Auteur : Guillaume B.

Tosca de Giaccomo Puccini

Mise en scène d'Olivier Fredj, direction musicale Alexandre Bloch.

Avec Joyce El-Khoury, Honathan Tetelman, Gevorg Hakobyan, l'orchestre national de Lille, le Choeur de l'Opéra de Lille et le Jeune Choeur des Hauts de France

Le 3 juin à 18h

www.opera-lille.fr

 

Images (c) Julien Gosselin


Mots clés : creation opera