8a87fd6ae37bcd6b9f692697eff9a70a9464c842
62062b15a71b3ca76a91f970ebf7cebb82ab4e3b
De894b80fc83aab295e10809b5908e2e9e5041f8
480cf94e9d3b86c5bc3100795799a07714a1505f
Fermer
théâtre

Toiles dans la Ville #7

2eee72504644ed6147c135a7f3c12a62cfa8c90f
Le festival porté par le Prato et ses partenaires revient pour une édition repositionnée au printemps. Entre chapiteaux, explorations artistiques et artistes associés, un joli tour de piste du cirque... et plus encore.

Première édition imaginée par Célia Deliau, le temps fort ne déroge pas aux bonnes habitudes prises au fil des éditions précédentes en s'attachant à promouvoir les nombreuses facettes du cirque contemporain et en défendant l'ancrage du chapiteau dans la ville. En partenariat avec l'équipe locale de la Compagnie Un loup pour l'homme, l'évènement déploie donc pour un mois un espace chapiteau à la Gare Saint-Sauveur pour y accueillir artistes et public tout au long du festival. L'ouverture, dès fin avril, s'articule entre le jonglage virtuose et ludique du Rollercoaster de Wes Peden, les acrobaties des filles de Vous revoir dans Cha Cha Chabelita et leur étonnant agrès métallique (et leur pastèque !) et les acrobaties et les questionnements des assignations portées par Passing Swiftly, premier spectacle présenté par Un loup pour l'homme.

Au fil du festival, on pourra aussi découvrir Cuir exercice viril et sensible de portés et d'équilibres entre deux hommes harnachés de cuir (3-4/05), les échanges doux et l'insoupçonnée virtuosité du Projet Grand Mère entre un circassien et un groupe de mamies (6/05) et l'équilibrisme enveloppant de Dans l'espace dernière création en date de la compagnie pour 4 acrobates et 2 musiciens qui se posera aux derniers jours des Toiles 2023 (25 au 27/05).

Autre compagne de route, Tite déboule, elle, avec deux spectacles La tête en confiote et Mirabon et Dentelle dans les pas de son personnage de petite dame aux prises avec les exigences de la séduction (du 2 au 9 mai). Le Cirque du Bout du Monde raconte le temps dans Érosion et des Flâneries circassiennes (du 11 au 14 mai). Il faut aussi compter sur Demain Hier des Enfants sérieux qui, sous le regard de Ludor Citrik déroule avec beaucoup d'énergie des vies d'un bout à l'autre. Le Centre Régional des Arts du Cirque de Lomme et ses élèves d'hier ou d'aujourd'hui sont aussi de la partie, dans Passer Entre Paul-Emmanuel Chevalley raconte l'eau avec simplement de la danse et du jonglage tandis que le duo Rattrape explore les chemins et les choix de la vie dans À contre sens (12, 21 et 23/05). Avec sa roue Cyr, Tanguy Simonneaux raconte un cirque à lui tout seul (L'Attirail, 9 et 11/05), Adrien Taffanel regarde sous les costumes dans Mascotte et Sylvain Julien bricole son drôle de cerceau dans Monsieur O (21/05).

En guise de final, le 28 mai accueillera un Moulins Dimanche festif combinant Marelle joyeuse folie ludique et partagée par la Cie El Nucleo, une création des élèves du CRAC avec la Cie Délit de Façade, une loufoquerie légère avec poules, chiens, artistes et instruments dans Quand les poules joueront du banjo et un final autour de la Marche des Nez de Clowns sans frontières. Les Toiles 2023, posées au printemps se conjuguent aussi avec les rendez-vous des autres membres du réseau 4HDF : les Turbulentes à Vieux-Condé (5 au 7 mai), la Constellation imaginaire à Culture Commune (29 mai au 3 juin) et La Rue est à Amiens au Cirque Jules Verne (du 16 au 18 juin). Étoiles en tous genres, partout et pour tous.

Publié le 01/05/2023 Auteur : Guillaume B.

Les Toiles dans la Ville 7ème édition, du 28 avril au 28 mai à Lille et dans la métropole lilloise leprato.fr