5424201e3bf8b38aa31c27c1aa7ef692fb9ff7f1
4a47181ba8cf3c9aa97fe51567055f947b08f8e1
1a912ad6d5b7f49bdc0af04dbec534a5d47be5ad
C905d36dd213aa5cc80e09e7e2bff5acb3f524a7
2670e45d68bb931f87e71f7fbc9da1ca5f65610d
Afc801a22acec49de611cab83365a9ac09e2e810
Fermer
concerts

Swell, hommage

Ba302c6c6ff459293bdbe560339475bcf4f9026d
Suite au décès du guitariste et chanteur de Swell, des musiciens du groupe et amis lui rendent hommage en revisitant la discographie de ce groupe culte.

Swell n’a pas changé la face de la musique. Par contre, tous ceux qui ont écouté leurs albums et par ricochet assisté à leurs concerts ont été bouleversés. Swell, ce fut ce groupe de la scène alternative américaine. La tête rêvant à la pop en contemplant des nuages noisy, un tapis psychédélique chatouillant les orteils. Une incongruité dans la déferlante grunge, pour un groupe à contre-courant, préférant faire la planche à la limite du slowcore mais sans s’interdire les rapides. Et puis le leader David Freel est mort. Sans suivre le corbillard, Sean Kirkpatrick et John Lytle de Swell et le bassiste Tim Adams de The World is Haunted réinvestissent l’un des meilleurs albums du groupe : 41. Entre intimes, pour un set semi-acoustique accompagné de quelques surprises. Un hommage plus qu’un pèlerinage.

Publié le 17/05/2024 Auteur : Bertrand Lanciaux

Mardi 21 mai, 10-12€

La Malterie

250 bis bd Victor Hugo, Lille

www.lamalterie.com


Mots clés :