4856b729b90557f85717da10386acd8e0f7c470f
3916e2121adbd0f9ed7213c86cd3e210ba1830b0
C7439c9f0c0147b99b13dd482bff0a1126f4e32e
835df21147e7aa6970da35184de5ad8fb45efdf1
D301213cae84eb00f77a7a8181ccae8988855963
6028647d74b22d799dce5686e2348e481d953351
4f95c3fc4281b21b0008d23147209ee311b0222d
3a7f75b5a1c97a43153075b9d8f99b46047ed94b
Fermer
concerts

Royal Republic

5273db5896141dd9fc8c1a277b679deb69fd6821
Sans prétention, avec humour mais méthode et détermination, les Suédois de Royal Republic partent à la conquête du monde avec un répertoire taillé pour la scène.

En à peine dix ans, le quatuor de Malmö s’est hissé à un niveau international. Un esprit de conquérant plus que d’explorateur avec pour modèle leurs compatriotes de The Hives. Bien décidés à ne pas jouer les seconds rôles locaux, nos trublions se sont émancipés des préceptes garage-rock, pour agréger des éléments tantôt pop, tantôt stoner. Un spectre assez large que le groupe occupe pleinement dans l’objectif de réjouir un public de plus en plus nombreux. Après avoir fourbi leurs armes sur la très rock scène suédoise, ils se sont rapidement exportés en Europe via des premières parties pour The Subways ou blink-182. Programmés dans les gros festivals du vieux continent, seul le verrou américain leur résiste encore. Un paradoxe pour un groupe en forme de réplique, sismique, au rock US. Dotés de plusieurs hymnes, les Royal Republic n’ ont aucun mal à enflammer un public transgénérationnel. Un groupe qui connaît ses classiques mais séduit en grimaçant dans le rétro.

Publié le 26/02/2018 Auteur : Bertrand Lanciaux

Vendredi 2 mars, 20h, 28,50€
Le Splendid
1 place du Mont de Terre, Lille-Fives
www.veroneproductions.com


Mots clés : garage punk rock