4f00aa1fd3c9b7a2f2eafb85dbe08d5925f7dffd
2393f2b91914737bbe058b8b12a7ac8365c06dc2
Fermer
expos

Relire François Boucq... au musée !

Depuis l'Open Museum 3 consacré à Zep (créateur de Titeuf) en 2016, on sait le Palais des Beaux-Arts de Lille ouvert au neuvième art.

En accueillant le prolifique François Boucq, le musée lillois pousse le curseur encore un peu plus loin puisque outre le parcours inventif que l'artiste propose au gré des salles, des œuvres et des époques. Dans les pas de son Jérôme Moucherot, Boucq décline autour des œuvres un regard volontiers iconoclaste et poétique à la fois, incitant à parcourir le musée avec un œil neuf. Illusions graphiques, statues « léopardisées », descente de croix animée, éclairage céleste, regard sur les portraits, horizon partagé, « hologrammes » de dessin, sculpture diffusant une odeur ou œuvre totale réunissant les tableaux de la galerie XXème, le dessinateur bouscule le rapport traditionnel à l'oeuvre en n'hésitant pas à faire appel aux technologies modernes pour offrir une perspective nouvelle sur les œuvres du musée. Tout à la fois audacieux et rafraîchissant, ce septième Open Museum consacre autant la grande pertinence du travail d'ouverture mené par Bruno Girveau et les équipes du Palais des Beaux-Arts que la place de la bande dessinée comme art majeur. A l'occasion de cet Open Museum, François Boucq fait ainsi don de 400 dessins au musée, contribuant à l'entrée du neuvième art dans les musées.

Publié le 17/07/2021 Auteur : G. B.

 

Open Museum François Boucq, jusqu'au 8 novembre au Palais des Beaux-Arts de Lille, place de la République pba.lille.fr