4856b729b90557f85717da10386acd8e0f7c470f
3916e2121adbd0f9ed7213c86cd3e210ba1830b0
D301213cae84eb00f77a7a8181ccae8988855963
6028647d74b22d799dce5686e2348e481d953351
Efc20ad8ebf63544f9e76beed87be17f10a9855f
3f415fead1e0398d09b54b81d6a165c4fd76f193
4f95c3fc4281b21b0008d23147209ee311b0222d
3a7f75b5a1c97a43153075b9d8f99b46047ed94b
Fermer
concerts

Rejjie Snow

88f0666c2d539d91cdcb154c58f9e121952dd24b
On a failli ne plus l’attendre, mais finalement le jeune prodige du rap Rejjie Snow a fini par sortir son « vrai » premier album. L’heureux événement est accompagné d’une tournée. Attention au surmenage.

Une mix-tape dévastatrice, des EP addictifs, le soutien sans faille du label 300 Entertainment (Migos, Young Thug…) et des concerts très convaincants valaient à l’irlandais Rejjie Snow une belle côte auprès du public. Fidèle à l’apparente nonchalance de son flow, Rejjie Snow a tiré sur la corde du désir. Voici donc Dear Annie, album prompt à faire rougir les algorithmes des plates-formes avec sa bonne vingtaine de titres. Un LP qui arrose large, avec des oeillades au marché français, mais reste concentré sur ses fondamentaux jazzy/coolos avec juste ce qu’il faut d’ascendance UK hip-hop et de relocalisation londonienne pour se distinguer de ses grandes influences : Tyler The Creator, MF Doom, Earl Sweatshirt, Stevie Wonder, RNB, pop et New Jack à papa...Sous ses dehors décontractés, ce Rejjie Snow est un bon concentré, assemblage aux coutures invisibles, impressionnant étirement qui ne risque pas le claquage. En douceur et en profondeur.

Publié le 14/03/2018 Auteur : Bertrand Lanciaux

Vendredi 16 mars, 20h, 16€/20€
Le Splendid
1 Place du Mont de Terre, Lille-Fives
www.legrandmix.com
www.lesparadisartificiels.fr


Mots clés : rap