0ac3f36cb3bcf80b7698db7eef79bd3ffb5b9f0e
16d4ea60deed6e6797312a73bc3a8b3863c6d525
Fermer
expos

Photos de Marocaines

7792ece3e46e83835c0d60851a385c8fa4fa72bb
La Maison de la Photographie de Lille-Fives vient d'ouvrir sa nouvelle exposition inédite, Les Marocaines. Du regard de l'autre au regard sur soi... qui met à l'honneur les femmes marocaines et, fait rare tant au Maroc qu'en France, la photographie féminine.

 

Nathalie Locatelli, directrice de la Galerie 127 à Marrakech et commissaire de l'exposition, y propose une « déambulation visuelle autour de la femme marocaine à travers l'histoire de la photographie ». Le parcours commence avec la carte postale, qui traduit un Orient fantasmé, induit par un regard colonialiste, majoritairement masculin. Plus loin, les magnifiques clichés ethnologiques de Jean Besancenot (1902-1992) constituent un témoignage unique des costumes et des coutumes traditionnels des Marocaines, avant leur disparition. Les photographes de mode, notamment l'illustre Irving Penn, changèrent le regard porté sur les femmes marocaines, à partir de la fin du XXe siècle, en les ancrant dans une tradition, tout en les faisant entrer dans la modernité. La majeure partie du parcours est consacrée à des photographes marocaines d'aujourd'hui qui, depuis une trentaine d'années, et à la suite de la pionnière Yasmina Bouziane, renouvellent le sujet en parlant d'elles-mêmes. Fatima Mazmouz, par exemple, revisite l'histoire en travaillant autour de la carte postale coloniale. Pour son projet présenté dans l'exposition, Rim Battal quant à elle, a photographié des modèles non professionnels en les interrogeant sur ce qui opprime leur corps. Ici, les principales intéressées ont la parole !

Publié le 24/04/2019 Auteur : Aurore de Carbonnières

 

Les Marocaines. Du regard de l'autre au regard sur soi... jusqu'au 2 juin 2019, Maison de la Photographie, 28 rue Pierre Legrand, Lille, www.maisonphoto.com