Cd11ec4b8f091e0bd9c758e5834dd497957050e2
7d9aeb843ce03a817dcdfd97a228c4f93786c233
Fermer
expos

Panorama 18

59e3a646d0ffc11b273a081ca98ef0c5eaa585a2
Au Fresnoy, le temps de la maturité.

Pas de doute, la cuvée 2016 de Panorama restera dans toutes les mémoires aussi bien pour la qualité de ses œuvres que pour la réussite de la scénographie de Christophe Boulanger. Rarement une scénographie d’exposition aura mis autant en valeur les œuvres en privilégiant à la fois l’ouverture du regard et l’occupation de l’espace. Dans une grande nef drapée de pénombre et de mystère les œuvres se déploient avec évidence tout en laissant au visiteur la liberté du parcours.

Étudier au Fresnoy, c’est avoir l’opportunité d’être accompagné et financé pendant deux ans pour produire une œuvre par an qui sera montrée à Panorama. Dans la peau du commissaire d’exposition Laurent Le Bon a fait merveille et su tirer, avec les étudiants, le meilleur parti de l’exercice difficile qui lui était dévolu. Une nouveauté toute à fait bienvenue est l’utilisation de la mezzanine pour montrer le processus créatif de chaque oeuvre présentée dans la nef. Je vous livre quelques coups de cœur pas du tout exhaustifs ni objectifs d’ailleurs comme par exemple l’installation d’Ivan Castiñeiras Gallego, Chemins battus, qui propose une réflexion sur les frontières et les migrations (aussi une application) à partir de son expérience de la Jungle de Calais. Je citerai aussi Junkai Chen, Ramy Fischler, Cyril Teste, Noé Grenier, Saodat Ismailova, Mathilde Lavenne, Gilles Ribero, Victor Vaysse, Paul Heintz, Mathias Isouard, Alexandru Petru Badalita, Jacob Wiener, et bien d’autres que vous découvrirez probablement en n’oubliant pas d’aiguiser votre curiosité.

 

 

Publié le 15/10/2016 Auteur : Françoise Objois

Du 8 octobre au 31 décembre 2016

Le Fresnoy, 22, rue du Fresnoy, Tourcoing. Métro Alsace.

Tél.03.20.28.38.00

 

 

 

 

 

 

 


Mots clés : art contemporain