3624f3e20f79784c84e112ccb974baac083f33d0
F7300388f00376772fc8128f255697bb11e9fa1c
F2c662f0f5165ef142200bf09299af0e780c2127
E31c206998006443a77776d9ccc557195d5373d4
A4d7e1164075af1e69f673a1f41e5d428f6af881
1e2456680844b98053a629662ef7cfc0cc962359
Fermer
concerts

Mustang

Ca021bfcf8590af0bce124a06c0e9b0b88331391
On se demande bien ce qui pousse ce groupe de rock français à faire fi de l’adversité ? Le talent sans doute.

Un patronyme de canasson viril  autant que de bagnole musclée, les Auvergnats de Mustang ont souvent marché sur le fil. Maîtrisant mal leur image, brouillant les pistes, on sentait bien que le projet artistique primait sur le business plan. Sous la gomina perlait une réappropriation des mythologies. Celle du rock des pionniers, des iconoclastes de la chanson, des progressistes de la rupture. Avec un inespéré quatrième album, Mustang transforme la lose en or. Enfin un disque de rock français « bittersweet », grinçant sans être aigri, désabusé et sincère. Érudit et populaire, Mustang convoque autant le Eddy Mitchell des 60’s que le kraut-rock, Polnareff que Dominique A. Là où d’autres cherchent à accrocher à grands coups de moulinets, Mustang s’illustre par l’art du pas de côté. L’art de la ruade face aux gesticulations ambiantes. Cabré.

 

Publié le 28/09/2021 Auteur : Bertrand Lanciaux

Jeudi 30 septembre, 20h, 6-10€
Centre Culturel
1 rue Camille Claudel, Lesquin
www.centrecultureldelesquin.fr

 


Mots clés : chanson rock