42182511f12d9e8075653992ec499e739ed7ec28
000cc78bf7a133dea3c3f2f3bc76184565e636a9
221611d3f3798c3adb6b4ec17b305cc0a5f3637a
03ddb8e86645fd314dd1e73eeb4334500b719279
Fermer
expos

Les Vivants réveillent le Tri Postal

3dda5eeddcb3701f699af06d72c0a89018d4ffb3
Appuyé sur la Fondation Cartier pour l'art contemporain, le Tri Postal accueille les Vivants, invitation à regarder le monde par d'autres yeux que ceux des hommes.

Fruit d'un travail de collection de longue haleine le fonds de la Fondation Cartier, riche de plus de 2000 œuvres de 500 artistes du monde entier, se dévoile ici dans une proposition invitant à accorder un regard à l'ensemble du monde vivant. Dans le sillage de 250 œuvres, les étages du Tri Postal déploient un accrochage contrasté marqué par une intense attention au monde. Des images d'Artavazd Pelechian aux travaux de Francis Hallé (également présent au Palais des Beaux-Arts pour la Forêt Magique) en passant par les regards de Tony Oursler, les envoûtantes fresques acoustiques de Bernie Krause ou les œuvres d'artistes venus de tribus amazoniennes, qu'ils soient Huin Kuin (Isaka, ou Mana) ou Yanomami (Ehuana Yaira et Joseca), venus du Chaco paraguayen (Floriberta Fermin, Clemente Juliuz ou Jorge Carema), les trois niveaux invitent à décaler le regard jeté sur le monde. Ces contemporains amérindiens, outre la nature exceptionnelle des œuvres rassemblées, donnent à voir une relation égalitaire, plus symbiotique entre l'homme et la nature vivante qui l'entoure et l'abrite, invitant évidemment le visiteur occidental à questionner sa propre place autant que son rapport au monde. Les dessins minutieux gomment les frontières entre les univers et, en représentant l'homme au même niveau que les autres habitants de la forêt, tracent des perspectives oubliées d'une autre façon d'être. Loin d'un art contemporain parfois creux, le voyage proposé par la fondation Cartier éclaire avec pertinence et poésie les enjeux écologiques au travers du regard des artistes.

Publié le 11/07/2022 Auteur : Guillaume B.

Les Vivants, jusqu'au 2 octobre du mercredi au dimanche au Tri Postal, avenue Willy Brandt à Lille utopia.lille3000.com