8a87fd6ae37bcd6b9f692697eff9a70a9464c842
62062b15a71b3ca76a91f970ebf7cebb82ab4e3b
De894b80fc83aab295e10809b5908e2e9e5041f8
480cf94e9d3b86c5bc3100795799a07714a1505f
Fermer
classique

Les sentiers musicaux multiples de l'Orchestre National de Lille

48a8a4246a08210f42fa490e37ee5bd9bdd1d023
Désormais bien installé dans son rôle de chef, Alexandre Bloch déploie, pour la saison 18-19 de l'Orchestre National de Lille, une ambition multiple, enthousiaste et généreuse envers tous les publics, de quoi achever d'inscrire encore un peu plus l'orchestre dans son époque.

Ligne de force de la saison à venir, l'intégrale des neuf symphonies de Gustav Mahler sera interprétée offrant un bel aperçu de la puissance évocatrice de la musique symphonique du début du XXème siècle. Au pupitre, outre Alexandre Bloch, et Jean-Claude Casadesus, fondateur de l'orchestre, c'est Jan Willem de Vriend qui accompagnera régulièrement les musiciens tout au long de l'année. Démarrage dès début septembre autour de l'Orchestre français des jeunes en guise de conclusion de son stage d'été pour un programme croisant Moussa, Bartok et Tchaïkovski sous la conduite de Fabien Gabel. Tout au long de l'année, c'est ensuite un programme qui croise les grandes œuvres classiques mais fait aussi une place aux compositeurs modernes. Si Jan Willem de Vriend conduira aussi bien la Symphonie n°7 de Beethoven, la 35ème ou la 40ème de Mozart, Les Boréades de Rousseau, la Suite n°3 de Bach ou la Symphonie n°4 de Schubert, le reste de la saison - outre Mahler -, fera aussi la part belle à Rachmaninov (via une intégrale de ses concertos pour piano, interprétés par Varvara), Mendelssohn (avec les frères Jussen), ou les Strauss (au fil d'un programme dédié au bal viennois et qui tournera aussi en région) mais aussi Pärt, Vasks, Vivaldi et Piazzolla dans un parcours des saisons conduit par le violon de Mari Samuelsen.

Outre ce volet « classique », l'ONL s'aventure aussi sur des chemins moins balisés, que ce soit via le Just Play (l'orchestre découvre sa partition sous les yeux du public qui assiste au travail de répétition et de calage offrant ainsi un regard rare sur les coulisses du fonctionnement d'un orchestre) ou le Smartphony, une soirée qui invite le public, via une application smartphone, à interagir avec l'orchestre et influer sur ses choix.

Famillissimo continue cette saison aussi de proposer des moments dédiés aux familles de l'Histoire du Soldat de Stravinsky au conte musical Monsieur Django et Lady Swing par The Amazing Keystone Big Band et jusqu'à (Même) pas peur du loup ! ciné-concerts pour tout-petits. En la matière, l'année s'annonce riche puisque Frank Strobel dirigera un ciné-concert de The kid de Chaplin, que la composition de Benoît Charest pour Les triplettes de Belleville sera jouée en novembre tandis que les amateurs d'envolées spatiales seront aux anges grâce à deux ciné concerts dédiés à Star Wars et aux compositions de John Williams : Un nouvel espoir en février et L'empire contre-attaque en mars. Les concerts Flash sont également toujours de la partie pour une proposition en milieu de journée consacrée à des compositeurs et des interprètes modernes (dont Benjamin Attahir, compositeur associé à l'ONL) et l'orchestre mettra encore un point d'honneur à arpenter le territoire des Hauts-de-France de Soissons à Hazebrouck en passant par Amiens, Compiègne, Lens, Maubeuge ou Oye-Plage notamment. Entre classique et moderne, cette saison 18-19 ne choisit pas, embrassant pleinement une diversité d'approches assumée pour composer une mosaïque artistique enthousiasmante et largement ouverte à tous.

Publié le 23/07/2018 Auteur : Guillaume B.

Orchestre National de Lille

place Mendès France à Lille

www.onlille.com

www.03.20.12.82.40