4856b729b90557f85717da10386acd8e0f7c470f
3916e2121adbd0f9ed7213c86cd3e210ba1830b0
C7439c9f0c0147b99b13dd482bff0a1126f4e32e
835df21147e7aa6970da35184de5ad8fb45efdf1
D301213cae84eb00f77a7a8181ccae8988855963
6028647d74b22d799dce5686e2348e481d953351
4f95c3fc4281b21b0008d23147209ee311b0222d
3a7f75b5a1c97a43153075b9d8f99b46047ed94b
Fermer
cinéma

Les apparences

06a94d4dc5d78d799fe8a414eaaaa6be3c3cb6bf
A Vienne, Eve partage la vie de Henri, chef d'orchestre réputé. Dans leur appartement huppé du centre ville, ils élèvent leur fils Malo au milieu de la haute société des expatriés français. Mais cette vie presque parfaite bascule quand Eve découvre que son mari entretient une liaison avec l'enseignante de leur fils et qu'elle se découvre prête à tout pour protéger l'existence qu'elle a bâti.

On sait depuis quelques films (Chanson douce entre autres) que Karin Viard, sous sa dynamique jovialité peut aussi incarner une froideur menaçante. Construit comme un thriller intime, Les apparences joue beaucoup de cette dualité s'appuyant beaucoup sur son actrice pour rendre sensible le glissement vers une folie presque involontaire mais que la construction rend inéluctable. Dans une Vienne filmée avec une photagraphie froide dans des tons glaçants, Marc Fitoussi peine cependant à créer un vrai suspense autour de son héroïne. Le film, au fil d'un rythme volontiers ralenti, finit par s'assoupir sans parvenir à accélérer le tempo ni à rendre passionnants des personnages secondaires un brin caricaturaux. Aux côtés de Karin Viard, Benjamin Biolay tient la distance, en chef d'orchestre hiératique et secret. C'est moins le cas de la réalisation de Marc Fitoussi qui manque singulièrement de caractère et se dilue dans de longs plans un brin artificiels. Pour un film de genre, c'est dommage.

Publié le 23/09/2020 Auteur : Guillaume B.

Film français de Marc Fitoussi avec Karin Viard, Benajmin Biolay, Laetita Dosch, Pasca lle Arbillot, Lucas Englander. Durée : 1h50.

Thriller conjugal délocalisé dans la haute société viennoise, le nouveau film de Marc Fitoussi manque d'aspérité et d'énergie. En dépit d'un duo d'acteurs formidables, on se passionne difficilement pour les rebondissements d'un récit qui peine à ménager le suspense.


Mots clés : thriller drame