4856b729b90557f85717da10386acd8e0f7c470f
3916e2121adbd0f9ed7213c86cd3e210ba1830b0
C7439c9f0c0147b99b13dd482bff0a1126f4e32e
835df21147e7aa6970da35184de5ad8fb45efdf1
D301213cae84eb00f77a7a8181ccae8988855963
6028647d74b22d799dce5686e2348e481d953351
4f95c3fc4281b21b0008d23147209ee311b0222d
3a7f75b5a1c97a43153075b9d8f99b46047ed94b
Fermer
théâtre

Le Théâtre du Prisme continue de questionner le monde

691e5884b45841a72419c454da02e7168d4b0249
Malgré l'interruption des représentations pour cause de confinement, Arnaud Anckaert et Capucine Lange n'ont guère pris de repos et, outre une création, continuent de défendre au fil de ses tournées un répertoire qui a fait la réputation de la compagnie villeneuvoise.

Entre les écritures contemporaines anglaises et le Théâtre du Prisme, le lien est incontestable. Outre qu'il a largement contribué à faire connaître des textes forts (d'Enda Walsh à Dennis Kelly ou de Rob Evans jusqu'à Nick Payne), Arnaud Anckaert, pour Si je te mens, tu m'aimes ? a décidé d'aller encore plus loin, en passant une commande à l'auteur Rob Evans. Fruit de deux ans d'échanges et d'allées et venues avec l'Angleterre, le texte néde cette féconde collaboration sera créé mi-octobre dans le cadre de la saison de la Rose des Vents.

Toutes les choses géniales créé en 2018 continue également son chemin. Didier Cousin y incarne avec une finesse aussi désarmante que profonde, un homme partageant son expérience de la perte d'un proche et de la liste qu'il dresse des choses précieuses et ordinaires à la fois. Simon la gadouille, de Rob Evans déjà, poursuit aussi son périple dans le sillage d'un monologue défendu par une mise en scène d'une grande subtilité et par le jeu de François Godart. Séisme enfin décrypte l'échange d'un couple autour de l'idée d'avoir un enfant... et déroule un fil vertigineux autour de questionnements intimes comme d'enjeux planétaires. Au fil de textes intenses et bien sentis, de mises en scène fulgurantes et profondes, les spectacles du Prisme restent en prise avec le monde contemporain et les questions, grandes ou petites, qui le traversent. Plus indispensable que jamais.

Publié le 16/09/2020 Auteur : Guillaume B.

 

www.theatreduprisme.com

Toutes les choses géniales le 23 septembre au centre culturel du pays de Solesmes, le 25 à Wambrechies, le 26 à Mons-en-Baroeul, du 28 au 30 à Armentières, le 13 octobre à l'Escapade d'Hénin-Beaumont, le 7 novembre à l'espace culturel Robert Hossein de Merville, du 8 au 10 décembre à la Maison de la culture de Tournai...

Simon la Gadouille les 23 et 24 novembre au Splendid de Saint-Quentin

Si je te mens, tu m'aimes, création du 13 au 16 octobre à la Ferme d'En Haut à Villeneuve d'Ascq