741915216c1368d778394620ef19935b087bc66e
C9eba27800671a77ba4051b3cf7de03d53f34dd7
Ee4d59d8a9e5674a12cc29d8c2650cc062771ffc
6faaa836abb8eeeaa2c1999101ef91219dc12a01
Fermer
jeunesse

Le Grand Bleu, terre de curiosité infinie

F54b459784392ac356a932f03b740b463fd96d08
Pour sa 30ème saison, le successeur du théâtre La Fontaine continue en déployant une programmation entre éclectisme et ambition de travailler à l'ouverture artistique des jeunes publics. Aussi indispensable que pertinent au regard des enjeux contemporains.

La désaffection des lieux de culture depuis la crise sanitaire semble s'inscrire dans une tendance de fond rendant primordiaux la présence et le travail d'un lieu comme le Grand Bleu qui fait souvent figure de première étape dans la découverte artistique des nouveaux publics. Pour 22/23, la recette concotée par Grégory Vandaële depuis son arrivé en 2015 ne change pas, mais s'affine avec pour complices artistiques Amélie Poirier, Sylvain Levey et Camille Rocailleux, associés à la salle lilloise. Les festivités démarrent les 24 et 25 septembre autour d'une ouverture de saison joyeuse entre anniversaire du lieu, danse partagée en famille, portraits hybrides, gâteaux artistiques et chansons festives et tendres. Le reste de l'automne se partage entre petites formes itinérantes pour tous âges entre fable écolo, enfant placé, dialogue père-fille et fugue... le tout porté par des duos auteurs/metteurs en scène féconds : Sylvain Levey/Aude Denis, Catherine Verlaguet/Marine Bachelot Nguyen, Fabrice Melquiot/Cédric Orain, Samira El Ayachi/Didier Cousin. En octobre, Capucine Lucas combine, dans Les joues roses, le mouvement et les matriochkas pour les tous petit. Dans On ne dit pas j'ai crevé Enora Boëlle et Robin Lescouët évoquent la mort avec subtilité, le circassien Guy Waremburgh joue dans Der Lauf avec les rouages et les imprévus. Début novembre, les Bretons du Bob Théâtre prennent leurs quartiers au Grand Bleu le temps de trois spectacles : Rencontre avec Michel B et son exploration de la méchanceté, Princesse K dans le sillage d'une princesse pas si bien entourée et Héritage DJ Show Set une fiesta musicale intergalactique à partager. Pour Do the Calimero, la Belge Lies Pauwels explore la désobéissance contrôlée des carnavals et les tous petits se réjouissent de la créativité offerte par le périple de Mon monde à toi de Philippe Saumont. La Kosmocompany de Marie Henry et Clément Thirion embarquent en dansant dans le sillage d'un garçon qui a souhaité un jour porter une robe et dans NORMAN, c'est comme normal à une lettre près interroge les normes et leurs limites. Le petit B de Marion Muzac en complicité avec le Gymnase et son festival des Petits Pas déploie une proposition à la frontière de la performances, pleine de sens, et cherchant à susciter les échanges sensoriels autant qu'à rappeler leur richesse. Chez les complices du Grand Sud, les Guerry mêlent avec Hôtel Bellevue danse et cinéma dans une proposition qui joue autant de la caméra que du mouvement. Pour finir le trimestre, deux incontournables font office de formidables cadeaux au public : Oh Boy ! des Tréteaux de France adapte le roman de Marie-Aude Murail avec finesse et profondeur entre difficultés et joies de la vie de famille tandis que Comment moi je ! magnifique spectacle de la Cie Tourneboulé revient, à l'heure de la mue de l'équipe, et combine objets et philosophie avec un succès jamais démenti depuis 10 ans.

Grands et petits, connaisseurs ou curieux, occasionnels ou réguliers demeurent au cœur d'une saison qui n'en finit pas d'interroger et donner à voir la richesse des enjeux contemporains présentés et proposés avec pertinence par une équipe qui a autant à cœur la collaboration intelligente avec des partenaires culturels que l'accompagnement et le partage avec un public au cœur de son projet. Plongez.

Publié le 03/09/2022 Auteur : Guillaume B.

 

Le Grand Bleu, 36 avenue Marx Dormoy à Lille legrandbleu.com Tél.03.20.09.88.44

Week-end portes ouvertes et fête des 30 ans les 24 et 25 septembre.