A04bd3023483198a066d1942b62f93f3d9fb5931
7e791124613035ee55b5ebeb49a9bc109b671e2e
Fermer
danse

Le Grand Bain ouvre le panorama de la danse contemporaine

5bcec176682ef951ddb823ed4a7f1e305f73d69b
Avec les beaux jours, grâce au Gymnase, l'heure est à la baignade. L'édition 2020 du Grand Bain continue d'explorer la jolie diversité de la danse contemporaine avec un enthousiasme joyeux et une curiosité contagieuses.

Après le « Danceoke » de Sylvain Huc artiste associé au Gymnase jusqu'en 2022, le 10 février dernier, en guise de mise en bouche, le rendez-vous s'étale jusqu'au début du mois d'avril pour égrener le Roubaix à Lille en passant par Laon, Loos-en-Gohelle, Villeneuve d'Ascq, Haubourdin, Hénin-Beaumont ou Loon-Plage. Cette variété géographique va de pair avec une diversité de forme et de pratique qui fait souffler un joli vent de fraîcheur sur les plateaux, devant les yeux et dans les têtes. Sous la conduite d'Arnaud Pirault, Guillaume Clouet danse de toutes ses forces d'abord seul participant d'une Fête invisible, Sylvain Huc interroge les replis du corps dans Sujets et son quintet de danseurs vêtus de leur seule peau, corps toujours dans La nuit, nos autres d'Aina Alegre qui fouille - entre performance plastique et expérience dansée - la représentation de soi, chez Anne Nguyen A mon bel amour explore du classique au contemporain en passant par voguing, popping ou krump les divers regards portés sur la beauté ou l'identité, Farid Ounchiouene après Step décline un joyeux bal swing participatif et joyeux dans Wham-Re-Bop-Boom-Bam, la Canadienne Catherine Gaudet et ses cinq danseurs décryptent les routines de la vie dans L'affadissement du merveilleux, Soulèvement de Tatiana Julien joue la collision entre ring de boxe, esthétique à la Mylène Farmer et jeu vidéo, entre mouvements sonores et lumineux, Thibault le Maguer aborde le consentement dans En lieu sûr, et on retrouve Cyril Viallon pour le deuxième épisode de son parcours chorégraphique intime He's still a maniac opus 2. Et ce ne sont-là que des exemples d'une fourmillante programmation en parfait équilibre entre exigence nécessaire et ouverture curieuse, que complète ateliers, classes, stages ou exposition emballés de la bonne humeur partageuse de l'équipe du Gymnase et de ses partenaires. Un plongeon des plus vivifiants, à partager, avec ou sans maillot.

 

Publié le 11/03/2020 Auteur : Guillaume B.

 

Le Grand Bain

Du 12 mars au 6 avril

www.gymnase-cdcn.com

Tél.03.20.20.70.30