expos

La fête à la flamande

02047b65600be9eecb2201934f82bd7356ee1ea4
Dans le cadre du 450e anniversaire de la mort de Pieter Brueghel l'Ancien (1510/1520-1569), le musée de Flandre à Cassel vient d'inaugurer une vaste exposition : Fêtes et kermesses au temps des Brueghel.

 

Pour l'occasion, les collections permanentes ont rejoint les réserves, libérant la totalité de la surface du musée, soit 1000 m², pour accueillir la manifestation. Comme son titre l'indique, l'exposition n'est pas uniquement composée d'œuvres des Brueghel, mais remet dans son contexte le thème de la fête flamande, cher à cette dynastie de peintres. Brueghel l'Ancien, souvent considéré comme le créateur et grand représentant du genre, n'a pourtant peint que trois fêtes paysannes. L'artiste s'inscrit en réalité dans une vogue de ces représentations vaguement moralisatrices de noces, kermesses, fêtes, apparues dans la peinture flamande au XVIe siècle, et héritières de l'art courtois médiéval mêlé aux motifs satiriques de la gravure allemande. L'exposition présente quatre gravure d'après des dessins du maître, qui se distinguent des œuvres contemporaines par une moindre présence des comportements excessifs, signe d'un intérêt sincère pour le monde paysan. De plus, il met au point une formule qui fera école : scène vue du dessus et personnages disposés en une ligne serpentine qui occupe tout le tableau. Après la mort de Brueghel l'Ancien, le thème de la fête flamande continue à connaître un grand succès et ce jusqu'au XVIIe siècle. Quant aux fils de Brueghel, Pieter II et Jan I, s'ils reprennent le vocabulaire de leur père, on ne peut les réduire à de simples suiveurs. Dans ses multiples compositions, Pieter II Brueghel traduit toute la liesse de ces festivités. Jan I Brueghel, lui, accorde une grande attention aux paysages et s'oriente vers des personnages miniatures, comme dans la magnifique Fête villageoise, de la collection de la reine d'Angleterre. En parallèle, l'art flamand, libre et pluriel, explore d'autre thématiques festives : les scènes galantes, notamment autour de la Parabole du Fils prodigue. Une belle exposition célébrant la joie de vivre et la convivialité à la flamande, dans laquelle la quête des détails grivois pourra vite devenir un amusant jeu de piste.

Publié le 03/04/2019 Auteur : Aurore de Carbonnières

 

Fêtes et kermesses au temps des Brueghel, jusqu'au 14 juillet 2019, 0-8€, Musée de Flandre, Cassel, museedeflandre.fr

 

Bordeaux MBA Brueghel (c) LysianeGau2