E34366de7f541aef7cf69761d175f0e8348fa020
C9d5c9e9ca3e0cbfaff4403d537cb109d146b4df
736ae14b66bef22f42592a564098f9de11f24b51
4273051092d27ec33bb16ab4f50f2835837a86a3
4856b729b90557f85717da10386acd8e0f7c470f
3916e2121adbd0f9ed7213c86cd3e210ba1830b0
A54455c8276529b0e3ae473b98c7def00983a576
9de3759d4b0d5b29e3da83644c3a871ec5bdc4df
D301213cae84eb00f77a7a8181ccae8988855963
6028647d74b22d799dce5686e2348e481d953351
Efc20ad8ebf63544f9e76beed87be17f10a9855f
3f415fead1e0398d09b54b81d6a165c4fd76f193
Fermer
expos

L'EAU TEXTILE

83deb88943a1fb4beb9d90183201ca54d65ecf04
A la frontière de l'art, de l'histoire et de la science se trouve l'exposition scénographiée par quelques étudiantes du Master Muséographie, Expographie de l' Université de l'Artois. Elles ont réussi à réunir près d'une vingtaine d'artistes présentant des œuvres très diversifiées : installations, photographies, illustrations, vêtements. Tout cela dans le but de voir l'eau sous différents aspects.

 Ces étudiantes (Amandine Gilles, Salambô Goudal, Sarah Hatziraptis, Eglantine Lelong, Tiphaine Rin) ont, dans le cadre de leur projet tutoré, choisi de travailler avec La Manufacture pour rendre compte du lien entre l'eau et le textile, que ce lien engendre des externalités positives et/ou négatives.

 

L'exposition est composée de trois parties bien distinctives, la première se concentre sur des œuvres présentant le rapport eau–textile au sein de l'usine mais en faisant écho à l'histoire de la ville de Roubaix. Baptiste Dasilva présente du lundi au dimanche, un accorchage de plusieurs types de vêtements en veillant à ce que tous soient tâchés de ce bleu typique des vêtements de travail : un bleu indigo. Come le travail à l'usine qui marque à vie, ce bleu ne peut s'enlever.

 

La seconde, offre des œuvres répondant à la question de la production textile polluante. Les œuvres qui y font échos sont souvent très fragiles, très délicates pour évoquer la préciosité de l'eau en parallèle avec la quantité d'eau nécessaire à la production d'un vêtement. Dans ce cadre, des photos prêtées par Greenpeace sont disponibles ou encore les structures textiles de Simone Pheulpin, Epiphyte-Entre Dans La Danse.

 

La troisième et dernière partie de l'exposition s'interroge sur l'aspect innovateur du textile et de l'eau illustré par l'artiste Delphine Ciolek via différentes techniques : de l'illustration, au tissage de fil de pêche, jusqu'à la création d'un gilet de sauvetage qui ne manquera pas d'intéresser tous les mordus de la mer.

 

 

 

Publié le 06/02/2017 Auteur : Laure Maffeis

L'EAU TEXTILE

La Manufacture Roubaix

Jusqu'au 26/03/2017

mar à dim de 14h à 18h

6/4€/gratuit le 1er dimanche du mois

lamanufacture-roubaix.com

Tel: 03.20.20.98.92