7bbba8d65b8b079e4140e0c30037a1b0fedb31da
6cb85f3bb2bb9a42c46fb8b44d61086f85c21293
6d6da02717f0a28f1faffd3b28d09967a8ef7658
58fd4ea9aa97f35521ebeae7f184d75ad723d92b
9f93f7dd41d2a6eae583230a8299d42aa90bf450
A476524fc5ca0904d3d7079d8009b4f150d109d0
Fermer
concerts

Fontaine Wallace

15990cd0a112df288def06609c53d8eb4c38fc27
La chanson pop de Fontaine Wallace déroule un délicat tapis rouge en ouverture du concert de Barbara Carlotti.

Une première partie ? Un levé de rideau ? Vous auriez tort de négliger la venue de Fontaine Wallace. C’est d’abord un retour sur ses terres pour Nicolas Falez qui œuvra dans la pop d’ici au siècle dernier avant de partir là-bas, à la capitale. Avec son groupe Superflu et son projet parallèle Fontaine Wallace, Falez a toujours refusé de choisir entre textes en français et musiques empruntes d’influences « indés ». Loin du compromis ou de la tiédeur, Fontaine Wallace place la chanson dans l’exigence du champ magnétique de son jardin secret discographique. Son dernier album, Le Projet, aurait pu s’appeler le bilan. Doux et amer, sans être mou et sucré, Nicolas Falez trouve le parfait point d’équilibre entre constats et accidents de la vie, intimité et générationnel. Un artiste qui vieillit bien. Plus eau de vie que fontaine de jouvence.

 

Publié le 01/12/2021 Auteur : Bertrand Lanciaux

Vendredi 3 décembre, 20h, 6-16€
Le Grand Mix
5 place Notre Dame, Tourcoing
www.legrandmix.com


Mots clés : pop