0ac3f36cb3bcf80b7698db7eef79bd3ffb5b9f0e
16d4ea60deed6e6797312a73bc3a8b3863c6d525
Fermer
théâtre

Feu de tout bois (elles vivent)

0219ec5120c75e52508134b1b1edf5e539c857eb
Antoine Defoort aime mélanger les genres. Né au Cabaret de curiosités du Phénix en 2021, son dernier spectacle collisionne joyeusement politique et poésie, absurdité loufoque et enjeux contemporains. Et c'est (très) drôle et (très) bien vu.

L'argument de départ est aussi mince qu'improbable : dans un vague futur pas bien lointain, Michel et Taylor se retrouvent au bout de deux ans de séparation. Et pour cause, le premier s'est enfermé pour faire du « deep-mindfulness » tandis que le second avec son groupe de la Plateforme Contexte et Modalité s'est retrouvé à prendre un rôle politique important. Forcément, les retrouvailles auxquelles assistent le public se révèlent aussi singulières que fécondes d'autant que Taylor se sert du dispositif original d'un « mnémoprojecteur » donnant vie à ses souvenirs pour partager ces deux ans avec son ami. Autant dire que dans entre une novlangue malicieusement omniprésente, la place prise par la communication au détriment du message, des Bisounours contemporains aux Pokémons en passant par le pouvoir de la forêt ou une drôle de magie, l'animal de l'Amicale de Production s'en donne à cœur joie. Triturant méninges et zygomatiques, le langage autant que les images, le spectacle décline la farce et la satire dans une chimère scénique aussi improbable que rafraîchissante. Les travers de l'époque passent à la moulinette d'une fantaisie scénique qui, au fil d'une écriture finement percutante et d'une mise en scène joyeusement inventive, dézingue les errances et les enjeux d'une époque bavarde mais pas souvent pertinente. Antoine Defoort et ses complices, entre humour et sérieux aussi efficaces que grinçants, y déploient un talent affûté pour toucher les intelligences autant que les sensibilités. Feu à volonté.

Publié le 23/03/2022 Auteur : Guillaume B.

Feu de tout bois (elles vivent)

Le 24 mars à 19h et le 25 mars à 20h au Bateau Feu, place De Gaulle à Dunkerque. Tarif : 9€ lebateaufeu.com