E34366de7f541aef7cf69761d175f0e8348fa020
C9d5c9e9ca3e0cbfaff4403d537cb109d146b4df
736ae14b66bef22f42592a564098f9de11f24b51
4273051092d27ec33bb16ab4f50f2835837a86a3
4856b729b90557f85717da10386acd8e0f7c470f
3916e2121adbd0f9ed7213c86cd3e210ba1830b0
A54455c8276529b0e3ae473b98c7def00983a576
9de3759d4b0d5b29e3da83644c3a871ec5bdc4df
D301213cae84eb00f77a7a8181ccae8988855963
6028647d74b22d799dce5686e2348e481d953351
Efc20ad8ebf63544f9e76beed87be17f10a9855f
3f415fead1e0398d09b54b81d6a165c4fd76f193
Fermer
concerts

Divas arabes

21f60478a07de54de5bcbe90fffaab872ff7a1cd
Entre classicisme et culture populaire, l’ensemble Mazzika fait revivre un certain âge d’or de la musique orientale : celui des divas.

La diversité est au cœur du projet musical Mazzika, chez eux seule compte la passion pour la musique orientale. Un champ musical à prendre au sens large puisqu’il embrasse également des répertoires du Maghreb. Avec un professionnalisme qui n’interdit pas la ferveur, Mazzika nous rappelle que la musique orientale se joue des frontières tout en gardant sa charge historique ;qu’elle s’écrive avec un grand H où qu’elle soit la madeleine de souvenirs intimes. Ce concert dédié aux Divas arabes est en fait un condensé de différents spectacles spécifiques dédiés à de grandes figures de la musique orientale que le groupe a souvent donné à guichets fermés. Au programme nous retrouverons donc « la quatrième pyramide », l’égyptienne Oum Kalthoum, la « turquoise » libanaise Fairouz ou la « rose algérienne » Warda ainsi que d’autres succès de la musique populaire orientale non rattachés à des icônes mais présents dans beaucoup de mémoires. Au final, un panorama sur près d’un siècle de musique orientale qui s’adresse autant aux afficionados de ces divas, aux fakirs marchant sur les cœurs brisés qu’aux simples mélomanes.

Publié le 14/09/2021 Auteur : Bertrand Lanciaux

Ensemble Mazzika

Dimanche 19 septembre, 18h, 8-12€

Théâtre Raymond Devos

1 place du Théâtre, Tourcoing

www.ima-tourcoing.fr


Mots clés :