99dd63b046cababd6a5d37df7ac499369ae8c813
C2d7277a0fdb01c9e7e3f4976bb973768c5eca6e
B831930fe606200c41716e4a52d394e55556cd16
95409483ed0edc7d6858877ff3bd88e0fb4dd054
Fermer
cinéma

Dernier amour

F5d373c9f1057d7058368a6ad3e36a16a6acba5d
Fraîchement arrivé en Angleterre, Casanova débarque sans guère de repères. De dîners en soirées, il fait connaissance avec la société britannique et croise à plusieurs reprises une jeune femme mystérieuse, la Charpillon. Sous le charme de la courtisane, Casanova se montre prêt à tout pour la séduire, y compris à se plier à son désir de se faire aimer de lui. Pour autant, celle-ci ne cesse de se refuser à lui...

Casanova, c'est Vincent Lindon. Pour étonnant que puisse paraître le casting (le comédien tenait à obtenir le rôle), l'acteur se coule dans la peau de l'aventurier-séducteur avec une belle retenue. Devant la caméra de Benoît Jacquot, l'ogre se fait timide, presque effacé. Ce qui intéresse le cinéaste, c'est le trouble du personnage devant une femme qui lui résiste et l'inversion de l'image d'Epinal. Le séducteur est aussi désemparé que l'homme. Lindon, en Casanova vieillissant, fait preuve d'une intériorité qu'on ne lui a pas vu depuis longtemps tandis que la jeune Stacy Martin compose une ingénue des plus convaincantes. Loin du séducteur inconséquent auquel on le réduit souvent, le film renverse les rôles mais cède à quelques facilités (construction en flash back) et propose aussi un singulier jeu de miroirs entre l'acteur, le cinéaste et leur personnage, soigneusement emballé dans une photographie aussi superbe qu'économe.

 

Publié le 20/03/2019 Auteur : Guillaume B.

En adaptant un épisode méconnu de la vie du voyageur libertin, Benoît Jacquot signe un film d'époque maîtrisé et un portrait contrasté, défendu par un Lindon au jeu sobre et efficace.

 

Film français de Benoît Jacquot avec Vincent Lindon, Stacy Martin, Valeria Golino. Durée : 1h38.