concerts

Débutez l’année du bon billet

2d1357fcdf37f6a3eb5c98aef38261c4cedfdcc9
Parmi les bonnes résolutions : ne plus rater son artiste favori ou la découverte du moment pour cause de concert complet. En ce début d’année, Sortir vous alerte sur plusieurs dates de concerts risquant d’affoler les billetteries.

C’est désormais un marqueur et une technique marketing. Il y a les festivals qui affichent complet des semaines à l’avance et il y a les autres. A ce petit jeu d’un secteur hyperconcurrentiel, le Mainsquare (5 au 7 juillet à Arras) tient à garder son rang et a déjà abattu une partie de ses cartes avec un florilège de poids lourds : DJ Snake, Angel, Damso, Cypress Hill, Chris, Bigflo et Oli, Ben Harper, Jain, Lomepal, Martin Garrix…

Les Paradis Artificiels comptent également marquer les nuits de la métropole lilloise. A surveiller particulièrement la grosse soirée autour de MHD (Zenith, le 31/03), Lou Doillon (31/03 au Splendid) ou encore la fête au village avec les 3 Cafés Gourmands (29/03 Grand Sud).

Genre musical dominant depuis plusieurs années, c’est donc sans surprise que les artistes rap et RNB remplissent les salles. La date supplémentaire du sulfureux Koba LaD (24/01 au Splendid) trouvera rapidement preneur. Quant à la chanteuse Marwa Loud parviendra t’elle à se contenter d’un seul Zenith (le 9/11) ? Pas de soucis pour Lomepal qui gèrera tranquilou sa date lilloise (2/2 Zenith). Mais attention derrière ça pousse. Maes ne va pas attendre une saison dédiée dans Narcos pour charger à bloc le Splendid (6/04). Pour le bruxellois Hamza, tout devrait également très bien se passer (15/03, Spendid). On en oublierait presque Maitre Gims, son Zenith à Amiens (16/3) et son Kursaal à Dunkerque (28/3). Mais au fait, Soprano au Stade Pierre Mauroy (les 6 et 7/9) ça sera assez grand ?

Face à cette déferlante, la variété s’organise. Vanessa Paradis s’offre un come-back en toute intimité au Sébastopol (12/06). Même désir de simplicité avec Christophe pour un set solo (25/01 Zephir, Hem). Toujours au Zéphir, Nolwenn Leroy entreprend elle aussi un retour aux sources folk et trad (29/03). Intimité encore avec Zazie et sa tournée de « salles à taille humaine ». Elle s’installera pour 3 jours au Sébastopol (7, 8, 9/11), mais fera également escale à Longuenesse (29/5 Sceneo) et au Casino de Saint Amand (31/05). Des jauges similaires pour Pascal Obispo (22/1 Palais du Littoral à Grande Synthe, 23/1 Aéronef). Plus classique, Matthieu Chedid fera une double escale au Zenith de Lille (22 & 23/5) ainsi qu’une date à Amiens (Zenith 5/5). Même calibre pour Jenifer (27/4 au Zenith), Patrick Bruel (27/2 Zenith de Lille, 14/3 Zenith d’Amiens). Entre Bertrand Belin et la région c’est une question de fidélité. Rendez-vous est donc pris à Mouvaux à l’Etoile (28/2) ainsi qu’au Pharos d’Arras (17/5).

Jay Jay Johanson au Musée La Piscine, dépêchez-vous si vous ne voulez pas mariner dans le pédiluve (Roubaix, 26/1). Le retour du celtic-punk des Dropkick Murphys se jouera certainement à guichets fermés, si vous ne voulez pas avoir l’alcool triste, rendez-vous le 23/6 à l’Aéronef. Pour The Streets, il s’agit d’un authentique come-back. Ils seront nombreux pour approcher la légende (12/2 Aéronef).Tamino est l’une des révélations critique 2018. Le public suivra t’il les prescripteurs (9/3 Aéronef)? Christophe Marquilly reforme Stocks. Toute une époque et sans doute encore beaucoup de monde au Chapito d’Hellemmes (1/2). Elton John au Stade Pierre Mauroy, ça sent forcément la démesure et le sold-out (18/6). Le même soir à l’Aéronef, un autre évènement de taille : Wilco, groupe phare du rock américain contemporain pour un concert d’exception. Seulement trois dates en France et nos voisins belges en sont fans (18/6).

Le jazz connait un regain d’intérêt. C’est en parti grâce à des artistes comme Avishai Cohen. Pour un nouveau rendez-vous au Théâtre de Tourcoing en trio (23/3) le contrebassiste devrait élargir à nouveau son auditoire. Snarky Puppy ne change rien à sa recette groove-jazz, pour le grand bonheur d’un public venu de tous horizons (23/11 Théâtre Municipal de Tourcoing).

Au travers cette trame, une sacrée diversité et surtout une foule de spectacles plus confidentiels à passer au tamis de nos prochains numéros. En cette nouvelle année formons le vœu de vivre ensemble de belles découvertes.

 

Publié le 08/01/2019 Auteur : Bertrand Lanciaux